OctobreOctobreOctobreOctobreOctobreOctobreOctobreOctobreOctobre101010DVDenfrancais.com - L'industrie | Octobre 2010
Nous ecrire        Facebook Twitter Mobile RSS        
DVDEF

L'industrie | Octobre 2010

Archives
4 Octobre 2010 Analyse
Blockbuster forcé de s'ajuster au marché en sol américain: Après une baisse en popularité constante depuis quelques années et une réticence à changer son modèle d'opération, la chaîne de location de films et de jeux vidéo Blockbuster doit se placer sous la protection de la loi sur les faillites aux États-Unis. Cette demande a été officialisée le 23 septembre dernier. Le plan de restructuration proposé a pour but de permettre de réduire les dettes du géant d'un milliard de dollars à 100 millions.

Tel que mentionné dans le Home Media Magazine, le modèle actuel de Blockbuster, et ses frais d'exploitation élevés, jumellé à l'arrivée de nouveaux services comme Netflix et Redbox, qui offrent le même produit à prix moindre, ont fait perdre une grande part du marché à l'ancien chef de file de la location, accroissant son déficit.

Cependant, les succursales de Blockbuster resteront ouvertes durant la restructuration et une évaluation des points de services sera faite afin de mieux déterminer les meilleures façons de demeurer compétitif sur le marché du divertissement à domicile.

Parmi les solutions envisagées pour redresser la situation, les kiosques de location Blockbuster Express et les services Blockbuster sur demande et Blockbuster mobile, services adaptés aux nouvelles tendances du marché.

Mais, malgré le fait que les partenaires majeurs continuent d'espérer une restructuration efficace, certains analystes financiers, dont Michael Pachter qui étudie le cas l'ex-géant de la location vidéo depuis longtemps, estiment qu'il est trop tard et qu'il sera trop coûteux pour Blockbuster de changer son modèle de location actuel afin de pouvoir compétitionner avec Redbox et Netflix. Ceux-ci ont déjà une base solide fondée sur les nouvelles tendances des consommateurs et ont des frais d'exploitation moindres; il sera difficile d'aller les battre avec les stratégies qu'ils ont eux-mêmes utilisées et perfectionnées. Par conséquent, les nouveaux plans permettraient seulement de ralentir la disparition de l'ancien chef de la location vidéo.

Cependant, en dépit des difficultés de la chaine aux États-Unis, les affaires continuent d'être rentables pour Blockbuster Canada et cette nouvelle n'affectera en rien les opérations des quelque 5000 succursales canadiennes. Mais, il est à se demander si l'arrivée de Netflix au Canada aura un impact sur les prochaines décisions des dirigeants de Blockbuster Canada qui voudront sans doute éviter le scénario qui se produit actuellement pour la division américaine.