Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Blue Velvet

Critique
Synopsis/présentation
Vous connaissez David Lynch? Un des réalisateurs les plus troublants de notre époque. Son univers cinématographique relève de l'insolite et de l'inquétant. Non pas à un niveau formel mais bien sur le plan humain. Ses personnages ont une profondeur qui frôle le déséquilibre constant, les aspects tordus de l'humain sont mis à nu.
Utilisant le prétexte d'une histoire policière le réalisateur nous entraîne dans un monde, si l'on y songe, cauchemardesque. Jeffrey (Kyle MacLachlan) découvre une oreille coupée dans un champ, au fil de son enquête le personnage découvrira un univers tordu là ou le sordide croise son propre questionnement. Peut t'on réellent parler d'un bon choix d'acteur? Bonne question! Dans les films de David Lynch il faut plutôt parler d'acteurs adaptés à l'univer du cinéaste.
Il est intéressant de noter, après avoir revu ce film, comment cette oeuvre annonce la série télévisée Twin Peaks, également de David Lynch.
Notez le jeu d'acteur de Dennis Hopper et Kyle MacLachlan, l'acteur fétiche du réalisateur ( Dune, Blue velevet, Twin Peaks).



Image
Une réaction mitigée face à l'image présentée. Un nouveau transfert numérique n'aurait certainement pas nui. Typique de transfert NTSC non adapté au DVD (tel le coffret Kubrick) l'image souffre d'une légère sur définition des contours.
Heureusement ce titre est anamorphique ce qui sauve quelque peu la partie, le définition est acceptable. Le grain du film se fait occasionellement sentir. Les couleurs sont riches sans souffrir de sur-saturation. Les noirs manquent de profondeurs et de nuances, plutôt agacant lors de scènes sombres.


Son
Deux bandes sonores sont incluses sur ce DVD; l'une en anglais Dolby Digital 2.0 et l'autre, française, également en Dolby Digital 2.0.
La bande-son anglaise est agréable, sans plus. La trame sonore de Angelo Badalamenti offre une belle présence. Les dialogues sont nets mais manquent parfois de spatialités. Les effets ambiohoniques sont utilisés parcimonieusement, un remixage 5.1 n'aurait certe pas nui à ce film.
La bande-son française est horrible. Il ne s'agit pas d'accent ou d'intonation mais bien d'un affreux effet studio lors de l'enregistrement de cette traduction. Le tout est d'un faux qui sans contre dit vous fera apprécier les vertus du sous-titrages...



Suppléments/menus
Peu de choses sur ce titre de MGM. Le plus intéressant est le livret de deux pages, vous y trouverez des commentaires de David Lynch qui explique sa démarche et son son choix d'acteurs. Aussi offert la bande-annonce du film (letterbox).



Conclusion
Dommage, voilà comment nous résumons ce DVD. Nous préférons de loin la qualité à tout autre chose et MGM en utilisant de vieux transferts NTSC non-adaptés au DVD ne rend pas justice au format.
Du côté des suppléments des efforts supplémentaires auraient pu être fait. Par contre si vous êtes un amateur de David Lynch ou désirez découvrir ce réalisateur de l'étrange, Blue Velvet est probablement une des meilleures introductions en la matière.


Qualité vidéo:
3,0/5

Qualité audio:
3,0/5

Suppléments:
2,0/5

Rapport qualité/prix:
3,0/5

Note finale:
2,5/5
Auteur: Mathieu Daoust

Date de publication: 2000-04-26

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC Widescreen 16:9 Toshiba TheaterWide TW40X81, Récepteur Pioneer Elite VSX-07 TX, Lecteur DVD Pioneer Elite DV-37, enceintes Paradigm, câbles Monster Cable.

Le film

Titre original:
Blue Velvet

Année de sortie:
1986

Pays:

Genre:

Durée:
120 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
MGM

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-5 (simple face, simple couche)

Format d'image:
2.35:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby 2.0 Surround
Française Dolby 2.0 Surround

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
bande-annonce, livret

Date de parution:
2000-04-25

Si vous avez aimé...