Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Vie la vie, La (La série complète)

Critique
Synopsis/présentation
À force de subir chaque année les mêmes téléromans, écris par les mêmes scénaristes, mis en scène par les mêmes réalisateurs et abordant les mêmes thèmes, la Vie la vie est arrivée comme un véritable vent de fraîcheur.

De toute évidence, le mot d'ordre veut qu'on ne renouvelle pas une formule gagnante tant que les côtes d'écoutes sont au rendez-vous. Au milieu de toute cette redite, la Vie la vie se distingue par une réalisation inventive et des textes savoureux, parfaitement représentatifs des tribulations vécues par la génération des trente ans. La série s'est conclue au terme de 39 épisodes seulement, à peine un an et demi de diffusion. La série a donc quitté les ondes au printemps 2002 avant de se répèter, et bien au fait de sa renommée.

À l'origine, rien ne laissait soupçonner la réussite de cette série. Stéphane Bourguignon, l'auteur, était à l'époque surtout reconnu pour ses romans n'avait jamais fait sa marque ni au cinéma ou au petit écran. Le réalisateur, Patrice Sauvé, avait surtout travaillé à des documentaires et à des émissions pour enfant (Génération W, Sur la piste) mais n'avait pour ainsi dire jamais réalisé de fiction. La lecture du synopsis laissait également présager une sorte de copie québécoise de la sitcom Friends ou de Thirty-something. Peut-être est-ce justement parce que les attentes ne lui étaient pas nécessairement favorable, mais toujours est-il que la Vie la vie pris tout le monde par surprise et que la série se révéla être la plus belle réussite du petit cercle de la production télévisuelle québécoise depuis longtemps.

Il faut dire que le choix de l'auteur, approché par les producteurs de Cirrus et Lux Films plus de trois ans avant le tournage de la série, était des plus judicieux. Bourguignon avait déjà à son actif deux romans, L'Avaleur de sable et Le Principe du geyser, et il possédait également un diplôme en scénarisation. Mais l'auteur avait ses exigences; pas question de travailler sous pression et pondre ses scénarios trop rapidement. Il a donc eu le temps d'élaborer les thématiques, peaufiner les intrigues et développer les personnages de sa série qu'il scénarisa au rythme d'un mois par épisode. Le résultat final est on ne peut plus concluant : du début à la fin le récit de la Vie la vie se renouvelle et gagne en densité. Bourguignon a également eu l'ingéniosité de traiter chaque épisode comme une entité propre et entière, chacun abordant une thèmatique différente. Il faut dire qu'en une demie-heure il faut aller au point rapidement; cette durée permet difficilement le développement d'une intrigue.
Que dire de l'écriture elle-même ! De mémoire récente, très peu sinon aucune émission de fiction n'a réussi à dépeindre avec autant de justesse les préoccupations d'une génération. Les cinq protagonistes, par ailleurs interprétés avec beaucoup d'aisance et de naturel par l'équipe de comédien, sont des personnages simples et crédibles, auxquels tous peuvent s'identifier d'une quelconque façon. Quant aux dialogues, il faut reconnaître chez Bourguignon sa capacité à écrire des dialogues franchement savoureux, rythmés et punchés.

Les producteurs de la série ont également fait preuve de flair en confiant la tâche de réaliser tous les épisodes de la série à Patrice Sauvé. Si ce dernier n'avait jamais fait ses preuves dans des productions de fiction, voilà maintenant chose faite ! Bénéficiant d'un budget ridiculement bas de 165 000 $ par épisode (comparativement à tout près d'un million pour un épisode de Fortier), le réalisateur a su faire des miracles. Armé de ses caméras et de beaucoup d'imaginations, il a tourné chaque épisode avec une belle inventivité. Les exercices stylistiques (jump cuts, répétitions, split screen, accélérés, ralentis) confèrent à chaque épisode un facture visuelle particulière et beaucoup de rythme. Avec en moyenne quarante scènes à la demi-heure (comparativement à trente scène à l'heure pour un téléroman classique), chaque épisode tente un peu de traduire le rythme de vie effréné des jeunes adultes de notre époque.

Finalement, il serait réducteur de qualifier la série de copie dérivé (rip-off) des Thiry-something et Friends américains. La Vie la vie est une œuvre originale et rafraîchissante qui a littéralement fait éclater les normes de la télévision québécoise. Une œuvre qui se distingue non seulement par la qualité de l'écriture et de la réalisation, mais pour sa grande fluidité, la superbe harmonie avec laquelle se fondent tous les éléments de la production : montage, musique, réalisation, scénarisation et interprétation. Pas étonnant que la série se soit méritée pas moins de 10 prix Gémeaux au gala 2002.


Image
Les 39 épisodes de la série sont tous présentés au format respecté de 1.33:1 (plein écran).

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la qualité d'image de chacun des épisodes est tout à fait satisfaisante. Le matériel source employé (probablement analogique) est pratiquement sans faille et ne souffre d'aucune anomalie. La définition est optimal considérant la source, laquelle n'offre pas la même subtilité qu'une pellicule 35mm mais résente néanmoins un bon niveau de détail et des textures subtilement rendues. L'image est généralement nette et à peine parfois celle ci semble un peu moins précise. Le rendu des couleurs n'est peut-être pas spectaculaire mais il est à tout le moins très satisfaisant. L'étallonnement semble juste, quoique la colorimétrie nous a semblé manquer un peu d'éclat.
Le niveau des noirs est correctement ajusté et ne fluctue jamais. Les contrastes sont correctes, mais une légère accentuation aurait conféré plus de mordant à l'image. Les parties sombres tendent parfois à bloquer, mais de façon générale, la qualité des dégradés est acceptable. Les noirs sont moyennement profonds et sont parfois marqués de fourmillement.

Il n'y a aucune sur-définition des contours à déplorer. On remarque une pixellisation occasionnelle attribuable à la compression.


Son
La bande-son française originale stéréophonique (Dolby 2.0 stéréo, et non Surround) est la seule incluse avec cette édition. Aucun sous-titres dans quelle que langage que ce soit n'est offert.

Ce mixage stéréophonique est typique des productions télévisuelles. La spatialité est plutôt limitée, tout comme le dynamisme. N'empêche, l'essentiel des éléments sonores sont bien intégrés et justement reproduits. Le champ stéréophonique est cohérent et les transitions tout à fait fluides. La trame-sonore, élément sonore le plus dynamique, est particulièrement bien intégrée au mixage final, et ce, en parfaite cohérence avec le contenu de la série. De plus la fidélité de cette trame, sans être exemplaire, est surprenante. Le timbre des voix est naturel et les savoureux dialogues toujours intelligibles. Les basses ne sont pas la force de ce mixage mais elles sont suffisament présentes pour appuyer la trame-sonore et quelques effets sonores bien marqués.


Suppléments/menus
Le lot de supplément offert avec ce coffret de La Vie la vie n'est pas le plus complet jamais vu, mais il faut souligner l'effort de Christal Films pour inclure plus que le minimum.

Le supplément le plus intéressant de tous est incontestablement la piste de commentaires audio animée par l'auteur de la série, Stéphane Bourguignon. Présente uniquement pour les premier et dernier épisode de la série, cette piste ravira les amateurs de la série. Bourguignon nous entretient de ses idées, de ses objectifs en tant qu'auteur ainsi que de certains détails plus anecdotiques entourant la conception de cette série. Il nous livre sa vision, sa lecture de l'univers de la Vie la vie, un propos qu'il exprime sur un ton calme et articulé. La qualité de ces deux commentaires fait regretter amèrement qu'il n'y en ait pas plus à entendre...

Le reste des suppléments, tous présentés sur le sixième et dernier disque du coffret, sont d'un intérêt beaucoup plus limité. Il y a une galerie animée de photographies, le tout monté à la manière de la série elle-même. C'est à dire très rythmé et stylisé. Le résultat est interessant, mais sans plus.

On nous offre également une liste des prix Gémeaux remportés par la série en 2001 et 2002 ainsi que quelques extraits vidéos d'artistes recevant leur prix.

Sont disponibles la retranscription de deux textes entendus au cours de la série: Le bonheur selon Claire et Qu'est-ce qu'on cherche dans la vie ?.

La partie DVD-ROM (6e disque également) donne accès à l'intégralité de cinq scénarios ainsi qu'un bref synopsis de chacun des épisodes. Ces documents sont offerts en format Word, et vous pourrez les trouvez en explorant le disque via le poste de travail de votre ordinateur (il n'y a pas d'interface automatique de style InterActual PC Friendly comme pour la majorité des suppléments DVD-ROM).




Conclusion
À peine quelques mois après la diffusion du dernier épisode de la Vie la vie, voilà que cette série se retrouve déjà dans sa totalité sur le marché. Un délais quasi-record pour la production d'une série télévisée en DVD, ce qui est tout à l'honneur du distributeur Christal Films. Malgré ce court délai, les aspects techniques de cette édition n'ont nullement été négligés. Sans être nécessairement spectaculaires, les transferts vidéo et audio sont tout à fait dans les normes et ne présentent aucun défaut majeur. Certainement, ces transferts constituent au moins une évolution par rapport à la diffusion originale !
Quant aux suppléments, nous aurions aimé en avoir un peu plus à se mettre sous la dent, sutout en considérant le niveau de la série.



Qualité vidéo:
3,6/5

Qualité audio:
3,3/5

Suppléments:
2,5/5

Rapport qualité/prix:
3,5/5

Note finale:
3,5/5
Auteur: Yannick Savard

Date de publication: 2002-12-03

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 Sony Trinitron Wega KV-32S42, Récepteur Pioneer VSX-D509, Lecteur DVD Pioneer DVL-909, enceintes Bose, câbles Monster Cable.

Le film

Titre original:
Vie la vie, La

Année de sortie:
2001

Pays:

Genre:

Durée:
878 minutes minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Christal Films

Produit:
DVD

Nombre de disque:
6 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.33:1 et 1.33:1

Transfert 16:9:
Non

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Française Dolby 2.0 stéréo

Sous-titres:

Suppéments:
Piste de commentaires audio de l'auteur pour le premier et dernier épisode, galerie de photos, récapitulatif des prix Gémeaux remporté par la série, extraits textuels de dialogues et scénario complet de 5 épisodes (DVD-Rom).

Date de parution:
2002-11-26

Si vous avez aimé...