Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Force majeure

Critique
Synopsis/présentation
Récipiendaire du prix du Jury de la section Un Certain Regard au Festival de Cannes de 2014, Force Majeure raconte l’histoire de Tomas (Johannes Bah Kuhnke) et Ebba (Lisa Loven Kongsli), deux jeunes parents qui se rendent en vacances pour skier dans les Alpes françaises. Alors qu’ils sont en train de diner dans un chalet qui leur offre une vue spectaculaire sur les montagnes, le couple et leurs enfants sont témoins d’une avalanche. Tomas est convaincu que tout est contrôlé par ceux qui l’ont provoqué tandis que Ebba est plus inquiète. Puis, lentement, la neige se rapproche et la panique s’empare de la foule. Ebba protège les enfants et Tomas se sauve à l’intérieur. Lorsque tous se rendent compte qu’il s’agissait d’une fausse alerte, Tomas rejoint sa famille. Son couple sera complètement ébranlé par sa réaction.

Le cinéaste suédois Ruben Östlund tourne de façon simple, mais il est redoutable grâce à de longs plans fixes. Son montage, lent, confère au film une froideur qui sied parfaitement avec les impressionnants décors des Alpes ainsi qu’avec le bouleversement causé chez le couple. Les silences, les malentendus et les malaises contribuent à cette ambiance inconfortable lors du visionnement. De plus, le réalisateur confère une bonne dose d’humour noir à son récit l’empêchant de devenir complètement impénétrable.

Bien avant d’être un examen sur la solidité du couple, Force Majeure est d’abord un film sur le doute. Celui causé par la réaction irrationnelle de Tomas, mais aussi celui qui interroge la notion d’engagement. Si le film pointe sévèrement du doigt le père comme l’élément problématique de la cellule familiale, Ebba laisse deviner une remise en question de son couple qui est beaucoup plus profonde qu’elle n’y paraît. Une fascinante scène entre elle et une amie où les deux discutent à l’hôtel de la manière dont elles perçoivent les relations amoureuses et la monogamie illustre parfaitement cette incertitude. Évidemment, le film d’Östlund vise aussi à questionner le spectateur : que ferait-il dans une pareille situation ? Peut-on prévoir connaitre à l’avance ce genre de réaction ? Ces questions sont explicites au film et s’incarnent à travers les personnages de Mats et Fanni, deux amis de la famille venus leur rendre visite et qui s’interrogeront sur leur propre relation.

Rappelant beaucoup Caché de Michael Haneke tant dans sa mise en scène que pour les questions stimulées par la prémisse et ses conséquences, Force Majeure se termine pourtant sur une note moins forte que ce qui précède. Peut-être voulait-on réaffirmer l’idée de doute en gardant les personnages dans une situation qui laisse place à beaucoup d’ouverture. Au moins, à l’intérieur de cette famille prétendument parfaite, le cinéaste y travaille aussi beaucoup la notion de genre, en faisant notamment porter aux deux hommes de la maison du bleu et aux deux femmes du rose, le tout pour mieux renverser les positions de pouvoir.


Image
Le film est offert au format d’image respectée de 2.40:1 d’après une résolution de 1080p.

Le film ayant été tourné en numérique, l’image affiche une netteté exemplaire. Les détails et les textures sont reproduits avec fidélité et précision. Ainsi, les somptueux paysages d’hiver sont reproduits avec finesse. Le rendu des couleurs est magnifique. Elles sont riches et précises. Évidemment, les décors des Alpes sont souvent renversants, mais le rendu des couleurs plus chaudes, comme celles à l’intérieur de l’hôtel sont tout aussi magnifiques. Les effets de surbrillance sont évités grâce à des contrastes parfaitement gérés. Les dégradés sont fluides et précis tandis que les noirs font preuve de pureté et de profondeur livrant à de superbes parties sombres.

La partie numérique se sauve de tout défaut majeur apparent.


Son
Une bande-son au format DTS-HD Master Audio 5.1 est disponible en version originale suédoise.

Le mixage DTS-HD est dynamique et particulièrement immersif. Le déploiement du champ sonore s’effectue de manière classique, laissant toute la place aux ouvertures frontale et latérale alors que les enceintes arrière appuient judicieusement les ambiances en plus de jouer un rôle crucial pour les effets d’ambiophonie. Les dialogues demeurent constamment et parfaitement intelligibles tandis que la trame sonore composée par Ola Flottum s’intègre parfaitement au mixage. Les basses fréquences grondent assez fréquemment avec la profondeur appropriée tandis que le canal d’extrêmes graves se manifeste avec intensité, notamment lors la séquence de l’avalanche.

Il y a option de sous-titrage en anglais et en espagnol.


Suppléments/menus
Nous retrouvons une entrevue avec le cinéaste Ruben Östland et l’acteur Johannes Bah Kuhnke « Interview With Writer/Director Ruben Östland and Actor Johannes Bah Kuhnke (16:43)» où le premier discute de son inspiration pour la prémisse du film et du tournage du film et le deuxième, moins bavard, parle de son personnage de Tomas.

Nous retrouvons aussi un segment «AXS TV : A Look At Force Majeure (2:37)». Banal et traditionnel segment promotionnel, il regroupe des extraits de la bande-annonce du film et des moments de l’entrevue précédente entre le cinéaste et l’acteur.

La bande-annonce du film complète cette section.



Conclusion
Force Majeure est un drame fascinant et engageant qui n’a certainement pas volé son prix à Cannes dans la section Un Certain Regard. Malgré une finale qui laisse quelque peu perplexe, la mise en scène du réalisateur Ruben Östland contribue à créer un climat inconfortable tout en suscitant le débat chez les spectateurs.

L’édition est techniquement d'un bon niveau. Le transfert vidéo reproduit parfaitement les spectaculaires images des Alpes françaises tandis que le mixage est dynamique et immersif. Il est un peu dommage que le film mérite un traitement plus pauvre du côté des suppléments, car il s’agit certainement d’une œuvre, d’autant plus qu’elle est disponible un mois après sa sortie en salles au Québec.


Qualité vidéo:
4,7/5

Qualité audio:
4,5/5

Suppléments:
2,0/5

Rapport qualité/prix:
3,7/5

Note finale:
3,8/5
Auteur: Frédéric Bouchard

Date de publication: 2015-03-02

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur LG 37LG30, Lecteur Blu-Ray Sony (BDPS350), Récepteur JVC TH-A30

Le film

Titre original:
Turist

Année de sortie:
2014

Pays:

Genre:

Durée:
118 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
VSC

Produit:
Blu-ray

Nombre de disque:
1 BD-50

Format d'image:
2.40:1

Transfert 16:9:
-

Certification THX:

Bande(s)-son:
Suédoise DTS-HD Master Audio 5.1

Sous-titres:
Anglais
Espagnol

Suppéments:
Segment (AXS TV: A Look at Force Majeure) et entrevues (Ruben Östlund / Johannes Bah Kuhnke)

Date de parution:
2015-02-10

Si vous avez aimé...