Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Tom à la ferme

Critique
Synopsis/présentation
Adaptation de la pièce éponyme de Michel-Marc Bouchard, Tom à la ferme est le quatrième film de Xavier Dolan et, malgré sa récompense de la critique (FIPRESCI) à la Mostra de Venise de 2013, certainement celui qui risque de passer le plus inaperçu. Non seulement parce que la vague cannoise de Mommy est particulièrement forte au point d’éclipser la sortie DVD de ce long-métrage, mais la sortie rapprochée des deux œuvres risque de couter à Tom à la ferme dont la discrète arrivée dans les salles au printemps dernier n’a pas causé beaucoup de bruit. Surtout, il s’agit du film de Dolan où son style maniéré, sa signature si souvent décriée s’effacent de la manière la plus évidente et élégante.

Le film raconte l’histoire de Tom (Dolan) qui se rend à la campagne pour les funérailles de Guillaume son défunt amant. En se rendant chez la famille de ce dernier, il découvre qu’Agathe, sa mère (Lise Roy), et son frère Francis (Pierre-Yves Cardinal) n’étaient pas au courant de l’orientation sexuelle de son copain. Tom décide alors de prétendre que son amie Sarah (Évelyne Brochu) était celle qui partageait la vie de Guillaume. Mais Francis comprend rapidement le secret de Tom et ce dernier se laisse prendre dans un jeu de domination et de force avec le mystérieux frère ainé.

Ce qui frappe d’emblée dans le nouveau film de Xavier Dolan est l’étonnante sobriété avec laquelle il traite son sujet. Empruntant du théâtre, le jeune réalisateur transpose finement et efficacement le texte de Bouchard rendant son film extrêmement cinématographique. Pour ce faire, il choisit ici d’épouser le genre du suspense flirtant particulièrement avec Hitchcock à la fois pour l’ambiance oppressante et pour la relation troublante entre Francis et Tom. Musique menaçante, caméra moins lyrique, mise en scène classique, ce sont les moyens que Dolan prend pour offrir un exercice du genre parfaitement maitrisé. Ses quelques élans de style sont perceptibles avec parcimonie et lorsqu’il se permet quelques libertés par rapport à l’œuvre originale (la séquence du bar « Les vraies affaires » notamment), cela donne de magnifiques moments de cinéma.

Naturellement, le récit de Tom entre en parfaite cohérence avec l’œuvre du cinéaste québécois. Outre la thématique sexuelle qui hante sa filmographie, et ce, malgré les dires du principal concerné qui prétend le contraire, Dolan filme avec beaucoup d’aplomb le rapport au genre, faisant alterner ses deux principaux protagonistes, entre le féminin et le masculin, entre la bourreau et le soumis, au point de brouiller les pistes en fin de partie. Sa caméra capte avec beaucoup de rigueur, d’assurance et surtout de virtuosité l’étouffement ressenti par son héros par les paysages de cette fameuse ferme. Il en résulte certainement l’œuvre la plus accomplie et la plus mature du réalisateur prodige, confirmant enfin l’étendue de son talent précoce.


Image
Le film est offert au format d’image respectée de 1:85:1 à une résolution de 1080p.

Il est à remarquer qu’à quelques occasions, le format d’image se transforme au cours du film (et devient de 2:35:1) à mesure que la tension entre les personnages monte. Il s’agit bel et bien d’une intention du cinéaste et est tout à fait « normal » lors du visionnement.

La définition de l’image est excellente. Le film ayant été tourné sur pellicule un grain cinématographique très fin est perceptible dans certains arrière-plans, autrement l’image affiche un niveau de netteté remarquable. Le rendu des couleurs est également excellent. Le somptueux travail d’André Turpin, un de nos précieux directeur photo, se savoure à chaque instant grâce à des couleurs reproduites avec richesse et précision. Les effets de surbrillances sont évités grâce à des contrastes parfaitement gérés. Les parties sombres sont également reproduites avec finesse et élégance. Nous saluerons à ce titre les dégradés fluides et les noirs purs et intenses.

La partie numérique se sauve de tout défaut majeur apparent.


Son
Une seule bande-son est disponible sur cette édition au format DTS-HD Master Audio 5.1 en version originale française.

Le mixage DTS-HD évolue en subtilité. Bien que l’univers sonore du film ne se prête pas à un déploiement des plus complexe, la bande-son fait néanmoins preuve d’une solide présence et d’un dynamisme tout à fait approprié. Le champ sonore laisse toute la place aux ouvertures frontale et latérale. Toutefois, les enceintes arrière appuient judicieusement les ambiances en plus d’apporter profondeur au mixage. Quelques effets d’ambiophonie sont perceptibles malgré leur subtilité. Les dialogues demeurent parfaitement et constamment intelligibles tandis que la trame sonore très ''hitchcockienne'' s’intègre superbement au mixage. Les basses fréquences sont sollicitées à quelques occasions, grondant avec une certaine profondeur alors que l’emploi du canal d’extrêmes graves est plutôt anecdotique.

Il y a option de sous-titrage en français et en anglais. À noter que l'adaptation des sous-titres anglais a été effectuée par Dolan lui-même.


Suppléments/menus
Nous retrouvons sur cette édition une piste de commentaires audio animée par le cinéaste Xavier Dolan. Même si la simple présence de cette piste est un cadeau du ciel pour les fans et pour les éditions DVD/Blu-ray québécoises, le jeune metteur en scène se révèle beaucoup moins bavard qu’il n’y paraît. En effet, même si la plupart de ses interventions sont pertinentes (notamment un étonnant regard critique sur son œuvre) et révèlent certains choix de mises en scène ou encore quelques anecdotes de tournage, les silences se font quand même très nombreux. Un peu comme si Dolan laissait son long-métrage parler de lui-même, particulièrement dans les scènes plus fortes.

Nous retrouvons aussi une galerie de photos de tournage du film.



Conclusion
Malgré une discrète sortie sur les écrans québécois, Tom à la ferme est un long-métrage témoignant d’une sincère maitrise des codes du suspense en plus d’exposer le style du cinéaste Xavier Dolan dans toute sa sobriété. Le plus désolant est certainement que l’ouragan Mommy risque de jeter de l’ombre de manière définitive sur cette production particulièrement réussie.

Peut-être quelques fervents profiteront de cette honnête édition pour (re)découvrir cette œuvre qui contient un magnifique transfert vidéo et un mixage subtil et immersif en plus d’une pertinente piste de commentaires audio animée par le réalisateur lui-même. Du moins, c’est ce que nous souhaitons sincèrement.


Qualité vidéo:
4,2/5

Qualité audio:
4,0/5

Suppléments:
3,5/5

Rapport qualité/prix:
3,8/5

Note finale:
3,9/5
Auteur: Frédéric Bouchard

Date de publication: 2014-10-23

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur LG 37LG30, Lecteur Blu-Ray Sony (BDPS350), Récepteur JVC TH-A30

Le film

Titre original:
Tom à la ferme

Année de sortie:
2013

Pays:

Genre:

Durée:
102 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
E one Entertainment

Produit:
Blu-ray

Nombre de disque:
1 BD-50

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
-

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Française DTS HD Master Audio 5.1

Sous-titres:
Français
Anglais

Suppéments:
Piste de commentaires audio animée par le réalisateur, galerie de photos

Date de parution:
2014-10-14

Si vous avez aimé...