Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Batman: The Movie (Special Edition)

Critique
Synopsis/présentation
Batman: The Movie est paru au cinéma à l'été de 1966, alors que la première saison de la série télévisée du même nom venait de se conclure quelques mois auparavant. Cette série, présentée sur ABC, compta 120 épisodes diffusés de janvier 1966 à mars 1968. Un des réalisateurs télé fut Leslie H. Martinson. C'est à lui à qui l'on confia la réalisation du film.
Batman: The Movie est certainment l'adaptation la plus drôle de ce super-héros légendaire. Il est même surprenant que l'on ait autorisé une telle présentation des héros tant le ton frôle parfois l'ironie. Dans ce film, tout est plus grand que nature, tout est schématisé à l'extrême: le jeu des acteurs est (volontairement) sans nuance, les vilains sont filmés dans des angles incongrus, la direction artistique est éclatée... Mais là où le film (et la série) tire sa plus grande force est sûrement dans la scénarisation. Les dialogues et les mises en situation sont si loufoques, si peu subtiles que l'autodérision est plus qu'évidente. Les répliques de Batman (Adam West) à Robin (Burt Ward) sont absolument savoureuses; tel un père qui enseigne, à gros traits, les leçons de la vie à son fils. Et pourtant, malgré le ton du film, l'histoire garde bien la route et ne s'éparpille pas!
Batman et Robin, les défenseurs de la justice , de la veuve et l'orphelin, sont confrontés à une terrible menace. Le Joker (Cesar Romero), le Pinguin (Burgess Meredith), le Sphinx (Frank Gorshin) et la femme-chat (Lee Meriwether) ont concocté un plan machiavélique et menace de kidnapper les plus importants dirigeants politique de la planète. Les super-héros devront utiliser tout leurs arsenals (auto, bateau, hélicoptère, moto) et leur savoir-faire pour déjouer le plan des vilains...
Si Batman: The Movie pouvais, à une certaine époque faire sourire, le film fait maintenant carrément rire et verse dans le psychotronique. A revoir.


Image
L'image est ici présentée en format original 1.85:1 d'après un transfert anamorphique.
D'amblée, pour un film de cette époque, la définition surprend. On a visiblement utilisé un interpositif de très bonne qualité. Si un peu de grain est à l'occasion visible, jamais l'image ne manque de détails ou paraît molle. Les couleurs très saturées de la photographie sont solidement rendues et respectent l'esprit du film. Les couleurs sont bien détachées et ne souffrent d'aucun débordement. Une légère dominante de rouge marque les tons de peau; typique des pellicules procédé par De Luxe. La brillance générale, tout comme le contraste, sont constants. Les noirs sont purs et profonds.
Seules quelques parasites entâchent ce transfert, heureusement ceux-ci n'agacent jamais. A peine quelques traces de fourmillement sont à l'occasion perceptibles.


Son
Trois bandes sonores sont offertes sur cette édition: deux anglaises (Dolby Digital 2.0 stéréo/mono) et une française (Dolby Digital mono).
La bande sonore anglaise Dolby Digital Stéréo est un remixage de la bande d'origine, initialemment mono. Bien que ce remixage offre certains effets canaux à canaux (subtil), l'âge de l'enregistrement ne peut être camouflé: peu de dynamisme en plus d'une spatialité réduite au minimum. La trame sonore, tout comme les dialogues, est rendue sans trop de fidélité, mais ne distortionent que rarement dans les hautes-fréquences. Signe de l'âge de cet enregistrement, pratiquement aucune basse n'est entendue.
La bande-son anglaise Dolby Digital mono affiche sensiblement les mêmes caractéristiques que celle stéréo.
Le doublage français (Dolby Digital mono) ajoute presque à l'effet psychotronique du film...


Suppléments/menus
En premier lieu, on retrouve une piste de commentaires audio animée par Adam West et Burt Ward. Si quelqu'un s'attend à entendre de grandes réflections sur le cinéma en écoutant cette piste, il sera largement déçu. Le duo a le sincère mérite de ne pas trop se prendre au sérieux. Le ton est très bon enfant; anecdotes, souvenirs et blagues. Une piste simple mais efficace.
Suit un segment de 16 minutes nommé Batman Featurette. Ce segment se compose essentiellement de deux entrevues réalisées avec Adam West et Burt Ward entrecoupées d'extraits du film et de photographies d'archives. Les deux hommes élaborent principalement sur leurs personnages respectifs; auditions, personnalité, etc. Encore là, le recul du temps permet de replacer Batman: The Movie dans une juste perspective, tout en s'abstenant de livrer quelques commentaires destinés à promouvoir le film.
Batmobile Revealed est un court segment de six minutes portant sur le fameuse voiture. Animé uniquement par George Barris, le concepteur, ce segemnt explique sommairement comment fut conçu le véhicule. De plus, Barris livre quelques anecdotes qui font sourire.
Suivent deux galeries d'images: From the Vaults of Adam West (68 images) qui présentent surtout des photographies des deux acteurs principaux et Behind the Scenes Still Gallery (28 images) qui, pour sa part, offre des photographies prises sur le plateau de tournage. Deux galeries interessantes, mais un peu statiques.
Finalement, on peu accéder à trois bandes-annonces du film: deux anglaises et une sous-titrée en espagnole. De plus, cette édition présente une courte bande-annonce qui fait la promotion du coffret de la Planète des Singes (dont la resortie en DVD est prévue pour le 28 août 2001); une semaine après la parution en DVD de Batman: The Movie).



Conclusion
Batman: The Movie n'est pas un grand film, mais ce dernier a toutefois le mérite d'avoir marqué l'imaginaire d'une génération. Il fait vraiment plaisir de revoir ce film dans une édition qui, sommes toutes, tient la route. La qualité de l'image, pour un film de cet âge est surprenante. Les suppléments principaux, tous produits récemment en vue de cette édition, sont honnêtes et sans prétention. Bang!


Qualité vidéo:
3,8/5

Qualité audio:
2,5/5

Suppléments:
3,4/5

Rapport qualité/prix:
4,0/5

Note finale:
3,6/5
Auteur: Mathieu Daoust

Date de publication: 2001-07-26

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC Widescreen 16:9 Toshiba TheaterWide TW40X81, Récepteur Pioneer Elite VSX-07 TX, Lecteur DVD Pioneer Elite DV-37, enceintes Paradigm, câbles Monster Cable.

Le film

Titre original:
Batman: The Movie

Année de sortie:
1966

Pays:

Genre:

Durée:
105 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Twentieth Century Fox

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby 2.0 Surround
Anglaise Dolby mono
Espagnole Dolby mono

Sous-titres:
Anglais
Espagnol

Suppéments:
Piste de commentaires audio, segment sur le film, segment sur la Batmobile, galeries d'images (2), bandes-annonces

Date de parution:
2001-08-21

Si vous avez aimé...