Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Best of Thunderbirds, The

Critique
Synopsis/présentation
Les amateurs de science-fiction sont tous familiers avec les oeuvres de Gerry Anderson. Que ce soit Supercar, Fireball XL5, Captain Scarlet ou Space: 1999, toutes ses séries sont issues de ce producteur. Mais nul ne doute que sa création la plus mémorable restera toujours Thunderbirds, filmée en Supermarionation (marionnettes à cordes). Afin de célébrer les 40 ans de la série, un film mettant en vedette Bill Paxton sort en salle, gracieuseté des studios Universal.

Mais puisque la série originale n’est pas connue de tous, en particulier des plus jeunes, A&E a mis sur le marché cet ensemble double disque réunissant les six épisodes préférés, choisis par le public. Nous retrouvons donc Trapped in the Sky (épisode 1), Sun Probe (épisode 4), The Uninvited (épisode 5), The Perils of Penelope (épisode 12), Terror in New York (épisode 13) et Attack of the Alligators (épisode 24).

Ces épisodes mettent en vedette la famille Tracy, c’est-à-dire Jeff (le père) et ses cinq fils: Scott, John, Virgil, Gordon et Alan dans des situations où la vie d’innocents est mise en danger.


Image
Les épisodes sont présentés dans leur format original de 1.33:1 d’après un transfert 4:3. Avant toute chose, il est important de répéter que cette série célèbre ses 40 ans, alors les attentes face à ce transfert n’étaient pas bien hautes. Cependant, on peut dire que A&E s’assure d’offrir l’image de la meilleure qualité possible.

Les parasites sont rares et maintenus à un minimum. Seuls les séquences d’archives (introduction, décollages) semblent plus entachées que les autres. La définition générale est bonne, mais le niveau de détails fluctue fréquemment. Les textures sont correctement reproduites, ce qui trahit l’utilisation évidente de miniatures. Les couleurs commettent un sans faute, profitant d’une saturation adéquate et évitant les débordements. Vu l’âge du matériel source, il n’est pas surprenant de noter certaines fluctuations, mais celles-ci demeurent rares. Le niveau de noirs est correctement ajusté, donnant un niveau optimal de détails dans les parties sombres. Le contraste est bien gérés, évitant les sur-brillances. Les dégradés manquent parfois de subtilité, bloquant à plusieurs reprises. De plus, les noirs n’ont pas toute la profondeur souhaitée.

L’aspect numérique n’est malheureusement pas sans fautes. La présence de 4 épisodes de près d’une heure sur le premier disque entraîne une compression excessive, visible sous la forme de miroitements, macroblocs et manque de fluidité dans les dégradés (fumée, brouillard, …).


Son
Deux bandes sonores sont offertes: Le mixage original Dolby Digital Stéréo anglais, ainsi qu’un tout nouveau remixage Dolby Digital 5.1 anglais. Ce dernier fait l’objet de cette critique. Malheureusement, aucun doublage français n’est offert.

Des efforts considérables ont été mis en œuvre pour donner vie à ce mixage et le résultat final est une réussite. Les améliorations entre la bande-son Dolby Digital 2.0 et Dolby Digital 5.1 sont notables. La spatialité représente la plus grande modification. Tous les canaux sont mis à contribution par ce nouveau mixage. La reproduction de la trame sonore (très orchestrale) s’étend maintenant vers les canaux d’ambiophonie, offrant un son plus enveloppant. La stéréophonie des canaux avants est excellente, avec de nombreuses transitions latérales. De plus, les canaux arrières profitent également de transitions. Les dialogues sont nets et intelligibles, avec quelques rares parasites pour nous rappeler l’âge de la série.
Les basses sont bien reproduites et supportent adéquatement le remixage. L’utilisation du canal dédié aux extrêmes graves (LFE, canal .1) est tout simplement remarquable. Plusieurs scènes d’action, dont les décollages de vaisseaux et les explosions, profitent pleinement du remixage et donne une profondeur considérable au son.

Il est dommage de constater qu’aucun sous-titre n’est disponible.


Suppléments/menus








Conclusion
Pour ceux qui souhaitent une introduction à la série, cet ensemble double disque est tout à fait approprié. Les six épisodes comptent parmi les meilleurs de la série et les suppléments permettent d’en apprendre plus sur son origine. Moins complet que la série entière, mais définitivement moins dispendieux...

L’image a évidemment été restaurée du mieux possible. Pour une série âgée de 40 ans, le résultat au final est acceptable. Cependant, la véritable amélioration apportée à cette série se situe au niveau de son remixage sonore. La bande-son 5.1 profite au maximum de son potentiel et pour une série télévisée, le mixage de Thunderbirds est agressif. Du bon travail venant de A&E et New Video.


Qualité vidéo:
3,5/5

Qualité audio:
3,8/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,9/5

Note finale:
3,8/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2004-08-03

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 16:9 Hitachi 51F500, Récepteur/Lecteur DVD/Enceintes Panasonic SC-HT700

Le film

Titre original:
Thunderbirds

Année de sortie:
1964

Pays:

Genre:

Durée:
312 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
A & E Home Video

Produit:
DVD

Nombre de disque:
2 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.33:1

Transfert 16:9:
Non

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Anglaise Dolby 2.0 stéréo

Sous-titres:
-

Suppéments:
Épisode supplémentaire avec sous-titres informatifs, entrevues et biographies

Date de parution:
2004-06-29

Si vous avez aimé...