Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Nils Holgersson

Critique
Synopsis/présentation
Nils Holgersson est une série animée au format 26*26 minutes destinée aux plus jeunes. Produite au début des années 80 par les studios autrichien Apollo Films et japonais Gakken Co., cette série, tirée du classique de la littérature suédoise écrit par Selma Lagerlöf, raconte l'histoire de Nils Holgerrson, un garnement issu d'une famille de pauvres paysans suédois. Un beau dimanche, alors que ses parents sont à la messe, Nils rencontre un lutin, et l'attrape aec un filet à papillons. Pour le punir de cette mauvaise action et de tout ce qu'il a fait subir aux animaux de la ferme, le lutin lui jette un sort qui le rend minuscule. Les animaux (dont Nils comprend alors le langage) commencent alors à se venger. Poursuivi, Nils s'accroche à la corde attachée au cou de Martin le jars au moment où celui-ci s'envole pour rejoindre le vol d'oies sauvages dirigé par la vieille Akka.

Au contact de celles-ci, Nils va découvrir le monde, et va devenir meilleur, ayant à chaque épisode l'occasion de faire une bonne action. Le rythme très lent des histoires (il ne se passepas grand'chose dans chaque épisode) risque fort d'ennuyer les adultes, mais semble assez adapté aux tout-petits, qui seront sans doute ravis de voir encore une fois des animaux parler.


Image
L'image est présentée au format repecté de 1.33:1 d'après un transfert 4:3.

Cette série animée télévisée date d'il y a plus de vingt ans, l'époque où les dessins animés se faisaient encore de façon traditionnelle, au banc-titre avec une caméra 35mm prévue pour la prise de vues image par image. Le transfert film-vidéo est de toute évidence celui fait à l'époque. Il présente en effet ça et là quelques parasites comme des saletés et autres rayures sur la pellicule, ainsi que des défauts liés à la prise de vues elle-même, notamment des erreurs sur les feuilles de celluloïd employées. Si la définition est correcte, l'image présente un grain qui tient autant du grain photographique de la pellicule que du bruit vidéo présent sur le support analogique.

Si le niveau des noirs est correctement réglé, le contraste semble par contre un peu juste, les blancs n'étant jamais parfaitement blancs. Les couleurs sont elles aussi plutôt ternes dans l'ensemble. Le matériel vidéo d'époque aurait méritéun petit étalonnage qui lui aurait rendu des niveaux de blancs et des couleurs plus éclatants.

Chaque disque comportant entre 6 et 7 épisodes, le taux d'encodage n'a rien d'extraordinaire, et cela se ressent dans la qualité d'image. Des fourmillements sont en effet visibe autour des cernés (traits de contours), et ce, tout au long de la série. Mais ce genre de défaut ne risque pas de gêner outre mesure le public très jeune auquel se destine cette série.


Son
Contrairement à e qui est écrit sur l'emballage, la seule bande-son proposée est la version française au format Dolby Digital 5.1.

Disons-le tout de suite, cette bande-son est décevante. Il s'agit en effet manifestement non pas d'un remixage, mais d'une saptialisation totalement artificielle d'une bande-son originelle manifestement mono, obtenue à l'aide d'un quelconque filtre automatique dont le choix n'est pas heureux. Les voix semblent en effet complètement détachées de l'écran, placées bien trop en arrière. Tout les sons semblent ainsi répartis plus ou moins également sur les différentes enceintes, avec un décalage subtil entre les voies pour que l'image sonore soit artificiellement étendue et que tout le son ne paraisse pas sortir d'un point unique situé entre les enceintes.
La fidélité et la profondeur de l'ensemble de cette bande-son correspondent tout à fait à ce qu'on attend d'un support vidéo analogique d'époque, c'est à dire une qualité dans l'ensemble très moyenne. Heureusement, les différents éléments la composant sont relativement bien intégrés, et les dialogues sont toujours parfaitement intelligibles.
Les basses fréquences sont quasiment absentes de ce mixage très conservateur qui fait la part belle aux médiums, et l'utilisation du canal d'infra-graves LFE (.1) semble extrêmement douteuse.

Il aurait été nettement plus judicieux de la part de l'éditeur de se passer de cet artifice de bidouillage multicanaux. Une bande-son mono aurait parfaitement fait l'affaire, et aurait libéré un peu de place sur les disques, ce qui aurait permis d'améliorer un brin l'encodage vidéo.


Suppléments/menus






Conclusion
Cette série, un classique de la télévision pour enfants, nous est livrée dans une édition d'une qualité technique plutôt moyenne. Si évidemment on ne s'attendait pas à une qualitéd'image et de son digne d'un long-métrage de Disney ou Pixar, l'image semble tout de même un peu plus terne que ce qu'elle aurait pu être, et la bande-son en 5.1 annoncée sur la boîte s'avère décevante. Le rapport quantité-prix (26 épisodes pour une soixantaine de dollars canadiens, on est loin des prix pratiqués sur certaines séries animées japonaises) vient sauver ce coffret.


Qualité vidéo:
2,0/5

Qualité audio:
1,5/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
2,0/5

Note finale:
2,0/5
Auteur: François Schneider

Date de publication: 2004-12-14

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur 36'' NTSC 4:3 Panasonic CT-36D11E, Lecteurs DVD Panasonic S25 et LG DV7832NXC, Récepteur Denon AVR-1602, Enceintes Wharfedale Cinestar 30 (5 Vivendi Modus Cube + 1 PC-8), câbles Acoustic Research / PC avec GeForce et WinDVD, moniteur 21'' Compaq P110

Le film

Titre original:
Nils Holgersson

Année de sortie:
1983

Pays:

Genre:

Durée:
624 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):
-

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
DEP

Produit:
DVD

Nombre de disque:
4 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.33:1

Transfert 16:9:
Non

Certification THX:

Bande(s)-son:
Française Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
-

Suppéments:
-

Date de parution:
2004-10-05

Si vous avez aimé...