Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Astérix et Obélix: Mission Cléopatre

Critique
Synopsis/présentation
Adapté de la célèbre bande dessinée d'Uderzo et Goscinny Astérix le Gaulois, Astérix et Cléopatre est la deuxième adaptation cinématographique des aventures du gaulois le plus célèbre de la planète. La première itération, réalisée par Claude Zidi n'avait pas eu le succès escompté malgré un des plus gros budgets de l'histoire du cinéma Français. On y retrouvait déjà Gérard Depardieu et Christian Clavier dans les rôles titres, mais si l'envergure du film était impressionnante, le résultat final était plutôt moyen. L'adaptation de cet album avait déjà été faite, mais en dessin animé.

Cette itération des aventures d'Astérix au cinéma est cette fois portée par le réalisateur Alain Chabat qui vient du monde de la télévision. Il était un des fondateurs de la troupe de comiques " les nuls " qui ont sévi sur la chaine payante française Canal plus. Les nuls ont fait plusieurs émissions, tout d'abord " objectif Nul ", une série intergalactique, puis le journal télévisé nul suivi de "l'ABCD Nul". Suite au décès de l'un des membres (Bruno Carette), les nuls ont cessé temporairement leurs activités, pour revenir avec "L'émission", qui était une adaptation française de l'émission américaine "Saturday Nigh Live". De nombreux projets ont aussi été réalisés tels "TVN595" et des spéciaux pour la chaîne payante Canal Plus. L'impact des nuls sur le paysage audiovisuel français a été très fort. On pourrait les comparer aux RBO du Québec pour leurs parodies de publicités, et un humour généralement complètement décalé.

Alain Chabat est certainement un des anciens nuls les plus prolifiques. Après le film des nuls La cité de la peur, une comédie familiale il a en effet attaqué la réalisation de son premier long métrage, Didier, qui avait pour héro un chien qui se transformait en homme (joueur de soccer…). Il a poursuivit avec des éditions vidéo telles Bricolgirls, qui étaient des vidéos d'apprentissage de rénovation donnés par des demoiselles en bikini. C'est donc au travers de ces expériences qu'Alain Chabat a réussit à se construire comme réalisateur de talent, et qu'il a accumulé la confiance de ses pairs pour réaliser un projet de l'envergure de Astérix et Cléopatre. Parallèlement à ces réalisations, on l'a aussi vu comme acteur dans plusieurs long métrages (ie. Le gout des autres).

La filiation de Chabat avec la chaîne française Canal plus est importante pour le film. En effet, plusieurs acteurs sont eux aussi issu des grandes heures de l'émission "Nulle part ailleurs ". Tout d'abord, la star du film, Djamel Debouze (Numerobis), tenait une petite rubrique sur le cinéma (réellement décalée) qui a été suivie par une série enregistrée en public qui parodiait les séries dans les hôpitaux. De même, Édouard Baer (Otis) a lui aussi fait parti de l'émission, et de nombreux petits rôles sont tenus par les Robins des bois (une troupe de comique), ou par les anciens partenaires de Chabat, comme Chantal Lauby (Cartapuce) ou Dominique Faruggia qu'on entrevoit dans le rôle de Cléopatre sur le deuxième disque.

à la tête d'un énorme budget pour une comédie, Alain Chabat s'est entouré d'acteurs de grand talents, et réussi son pari: nous offrir une version distrayante et originale des aventures dessinées des gaulois. En mettant l'emphase sur quelques acteurs comme Djamel et l'excellent Gérard Darmon (Amonbophis), tout en conservant des acteurs références (Depardieu, Clavier et la voix de Pierre Tchernya), on se retrouve dans une version réellement nouvelle, mais conservant une touche de " déjà vu ", et c'est certainement là ce qui fait son succès. Un humour très contemporain est mis en relation avec un thème connu de tous.

Si certaines blagues nous semblait très franco-françaises, il n'en reste pas moins que la majorité des effets est très facilement compréhensible à l'international. Le grand déploiement de ce film et les excellents acteurs le supportant ont réussi a donner réellement vie à ces bandes dessinées. D'ailleurs tout au long du film, on retrouve des plans qui correspondent très exactement à des vignettes de la bande dessinée . éponyme.

Cette édition DVD, offerte par Christal Films au Canada est une réelle réussite même si elle reprend presque exactement la version de la zone 2. Les seules différences se trouvent au niveau des suppléments, certains de ces derniers ne sont pas accessibles certainement en raison de droits de propriété (comme le supplément dans la tente de César).



Image
Cette édition nous est présenté au format respecté 2.35:1 dans un transfert anamorphosé. Le matériel source utilisé était de très bonne qualité, l'image présentée est exempte de tous défauts ou parasites.

L'image est d'une qualité exemplaire, toujours nette et précise. Les détails sont finement reproduits et les textures très réalistes.

Les couleurs si elles sont toujours justes nous ont paru quelques peu sursaturées, mais il est possible que cela fut un choix afin de se rapprocher un peu de l'esprit de la bande dessinée originale. Aucun débordement n'a été constaté, et la constance des couleurs sur toute la longueur du film est excellente. Malgré des environnements très lumineux et à forte tendance " jaune sable", la brillance et les contrastes restent toujours sont bien gérés. Les parties sombres présentent de bons niveaux de détails, et les dégradés sont fluides. Les noirs quant à eux sont profonds et purs. Le transfert semble avoir été très soigné. En effet, aucun artéfact de compression n'a été constaté, et aucun problème de sur définition ne vient gâcher la qualité globale de cette édition.

La qualité globale de l'image est de très bon niveau, et nous permet de profiter pleinement du déploiement visuel voulu par le réalisateur.



Son
Il semble que l'édition que nous avons reçu pour évaluation avait quelques problèmes au niveau des bandes sonores. En effet, les bandes sonores listées dans les menus et sur le boîtier annoncent Dolby Pro-Logic, Dolby Digital 5.1 et enfin DTS (Toutes ces bandes sont en Français). Hors il semble que la bande sonore en Pro-Logic ait été encodée avec un marquage 5.1. Aussi, il est impossible de sélectionner les commentaires du réalisateur comme choix de bande sonore. En effet, la sélection de cette dernière dans la section Bonus du premier disque lance un des bandes annonces plutôt que cette sélection. Pour y avoir accès, il faudra passer par les fonctionnalités audio de votre lecteur DVD, et sélectionner la bande audio 4. Une édition corrigée sera mise en marché au cours du mois de janvier 2003.

Le mixage Dolby Digital 5.1 est d'un dynamisme surprenant, et qui sait se déployer tout autour de l'auditeur. La présence de cette bande-son est réellement enveloppante et l'on se retrouve très rapidement plongé dans l'ambiance, l'excellente trame sonore se trouvant toujours à propos. Les éléments sonores sont à l'image de la trame sonore, toujours très bien intégrés. Les effets sont nombreux et toujours bien rendus. Le mixage entre ces différents effets est de très bonne facture.
Les canaux sont correctement séparés, et offrent de bons effets de transition tant gauche droite qu'avant arrière. De plus la localisation des différents effets se fait de manière très efficace offrant ainsi une bande sonore immergente et réaliste.
Les dialogues sont naturels et toujours rendus adéquatement. Leur intégration dans la bande sonore a été correctement faite, ils sont toujours nets et parfaitement intelligibles.
Les basses sont profondes et bien ronde, le générique de début avec son orchestration à grand déploiement nous le prouve dès les premières minutes. Les extrêmes graves sont souvent sollicitées, mais toujours de façon justifiée. Elles savent se faire percutantes dans certaines scènes de combats, ou profondes et inquiétantes lorsque le besoin s'en fait sentir (tel le tout début du film).

Une fois n'est pas coutume, le mixage DTS nous a semblé un cran au dessus de celui en Dolby Digital. Le son semblait plus " organique " et les basses fréquences mieux gèrées.

On peut regretter l'erreur d'encodage de la bande sonore Pro-Logic, mais la qualité globale du son de cette édition est très bonne, supportant tout autant la comédie que les moments un peu plus dramatiques.


Suppléments/menus
Cette édition se compose de deux disques, Le premier, intitulé " le film " et le second " pas le film ". La majorité des suppléments se trouvent bien évidemment sur le deuxième disque.

Sur le premier disque, on trouve en plus du programme principal une bande son avec les commentaires du réalisateur (voir la section " son " pour y avoir accès). Cette piste de commentaires est très sympathique, Alain Chabat nous parle directement, et c'est assez décalé pour être irrésistible (le téléphone cellulaire, et les recettes de cuisines…). Cette piste de commentaire est très loin du film et comme le dit le réalisateur, tout est dit dans le " making off ". Dès lors, il utilise ce temps qu'on lui a donné pour continuer à faire de la comédie, et il sait très bien le faire. Certainement une des pistes de commentaires les plus drôles que nous ayons entendu, et certainement aussi la moins utile d'un point de vue cinématographique.

On retrouve aussi sur ce premier disque deux pré bandes-annonces et la bande annonce du film.

La majorité des suppléments se sont retrouvés sur le disque " pas le film ". Un très bon documentaire portant sur la réalisation/" making off " est proposé. Comme c'est la coutume maintenant, on peut soit le consulter à travers des menus pour avoir accès aux sections, ou le regarder dans son intégralité. Ce segment est de très bonne qualité, il permet de découvrir de manière assez extensive la production de ce film, et les acteurs qui l'ont joué. La fin nous permet d'avoir accès aux scènes ratées. Certaines de ces dernières sont réellement hilarantes et doivent absolument être vues.

Une section intitulée " imagefix " nous présente de nombreuses planches statiques. On peut y consulter les scénarimages (sectionné en 4 segments et un story reel), avoir les esquisses des costumes (divisés en 5 sections) et les concepts graphiques des décors (divisés en 6 sections).

Comme pour la piste de commentaires audio, Alain Chabat nous propose une version très personnelle du " director's cut ". Nous ne dévoilerons pas son contenu, mais il mérite certainement d'être vu, ne serait-ce que pour son originalité.

La section " inédits " nous propose sept scènes inédites au montage, et six scènes du film dans leur version " in extenso ". Ces scènes là aussi méritent le détour, certaines sauront certainement vous faire rire (ne serait-ce que pour l'improvisation de Otis/Edouard Baer). Veuillez noter que la scène inédite La tente de César n'est pas disponible dans l'édition Zone 1.

Enfin, la section " en plus " nous offre un vidéo-clip d'un rap interprété par Djamel Debouze (et Snoop Doggy dog), un petit vidéo sur Pierre Tchernya, et des diapositives texte sur Uderzo et Gosciny.

Nous parlions des " bonus pas cachés ", pour les bonus cachés (d'autres scènes inédites) nous vous suggérons d'aller visiter la section Œufs de paques de notre site.

Les suppléments présentés dans cette édition sont de très bonne facture, et certains sauront même prolonger le plaisir de cette comédie. Nous ne pouvons que saluer les efforts mis pour ces suppléments, qui plutôt que de supporter uniquement le film ou ses acteurs, sont bien plutôt un prolongement de l'univers créé par la réalisateur.




Conclusion
Si il existe de plus en plus de belles éditions DVD, celle-ci nous semble particulièrement séduisante. Les qualités techniques sont indéniables (excepté pour les petites erreurs audio, qui seront corrigées avec les prochaines copies misent en marché), et les suppléments originaux, savent faire de cette édition un indispensable de la comédie française.



Qualité vidéo:
4,2/5

Qualité audio:
3,4/5

Suppléments:
4,0/5

Rapport qualité/prix:
4,0/5

Note finale:
4,0/5
Auteur: Thomas Geoffroyd

Date de publication: 2002-12-29

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur Sony Wega KV27; Préampli Audio refinement par YBA Pre-2; Ampli Audio refinement par YBA Multi-5; Enceintes JmLabs; Sub REL Strata III; Lecteur DVD Toshiba Sd1200; cables et interconnects Cardas/Audioquest.

Le film

Titre original:
Astérix et Obélix: Mission Cléopatre

Année de sortie:
2002

Pays:

Genre:

Durée:
107 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Christal Films

Produit:
DVD

Nombre de disque:
2 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Française Dolby Digital 5.1
Française Dolby 2.0 Surround
Française DTS

Sous-titres:

Suppéments:
Scénarimage; documentaires sur la réalisation; Scènes coupées; Images et accessoires; Version du réalisateur.

Date de parution:
2002-12-03

Si vous avez aimé...