Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Anna and the King (Special Edition)

Critique
Synopsis/présentation
Un sujet reprit maintes fois au cinéma, pensons à la version de 1946 Anna and the King of Siam et surtout The King and I (1956) avec Yul Brenner dans son rôle le plus mémorable.
En 1860 une institrice anglaise, Anna Leonowens (Jodie Foster), est appelée par le roi du Siam Mongkut (Yun-Fat Chow) pour faire l'éducation de ses 56 enfants. Après tout, ce roi a ving-six concubines...Anna Leonowens découvrira les beautés et injustices de ce royaumes mais surtout Mongkut.
Et c'est surement là la plus grande force du film, les échanges entre Yun-Fat Chow et Jodie Foster. Aucuns des acteur/actrice ne déploie totalement sont talent, mais une chimie semble se dégager. Yun-Fat Chow offre une performance qui fait bien sûr contraste au rôles auquels il nous a habitués, notamment dans ses films d'action de Hong-Kong. Jodie Foster est pour sa part égale à elle même, une actrice de grand talent qui joue rarement de mauvais rôles.

Outre cet aspect du film soulignons la mise en scène majestueuse du film. Les décors et costumes sont d'une beauté remarquable, le palais du roi est spécialement bien résussi sans tomber dans des excès de mauvais goût. Pas étonnent que les principales nominations de ce film ont été dans ces catégories.
Malheureusement les forces du film semblent se limiter à cela alors qu'on aurait souhaité beaucoup plus. Un film ne peut être tout à la fois; romance, drame, divertissement familial, comédie et action. Des choix s'imposent et le réalisateur Andy Tennant (Ever After) n'a pas osé les faires. Résultats? Deux heures trente de superbes images, d'échanges parfois savoureux, de décors flamboyant mais qui au bout du compte tombent un peu à plat.


Image
L'image de ce film est de format 2.35:1, un format qui rend pleine justice à la mise en scène du film. Ce DVD offre évidemment le film format d'origine d'après un transfert anamorphique.
Nous avons une opinion mitigée sur la qualité de l'image. Les couleurs sont riches, pleines et saturées. L'étalement tonal des noirs est impeccable laissant appécier toute la finesse des détails. L'intensité lumineuse varie significativement entre les scènes d'intérieurs et d'extérieurs, il ne s'agit cependant pas d'un défaut mais plutôt d'un choix cinématographique.
La définition est dans les normes de ce qui est fait actuellement, anamorphisme oblige. Là ou nous avons des réserves est sur la qualité de la numérisation. Nous avons noté une sur définition des contours qui nous a quelque peu agacé. Ajoutons à cela le manque de définiton et le fourmillement de quelques scènes...
Chose incompréhensible il y présence de points blancs à l'occasion, pourtant ce film ne date que de un an. Dommage.



Son
Il y a trois bandes-son: Anglais Dolby Digital 5.1 , anglais et français Dolby Digital Surround. La bande-son anglaise Dolby Digital 5.1 est logiquement la plus dynamique des trois. Ce film offre avant tout une trame-sonore et des dialogues. La trame-sonore est agréablement rendue et avec le dynamisme voulu. Les dialogues sont clairs et toujours intelligbles, mais parfois avec un manque de spacialité qui ne concorde pas avec l'atmosphère (ADR). Les effets d'ambiophonie sont utilisés constamment, mais uniquement dans un but d'immersion. Il n'y a aucun effet directionel.
La bande-son française (Dolby Digital surround) est de loin moins dynamique et n'a pas la force de ca contre-partie anglaise. Malheureusement Fox n'a inclu que des sous-titres anglais et espagnol alors que la combinaison bande-son anglaise 5.1/sous-titres français aurait été l'idéal. Fait intéressant c'est Jodie Foster elle même qui a fait le doublage français de son personnage.



Suppléments/menus
Les suppléments se composent, en premier lieu de la piste de commentaires audio du réalisateur Andy Tennant . Pour un réalisateur qui en est probablement à sa première piste de commentaires audio le résultats est satisfaisant. Si le commentaire est parfois trop anecdotiques (voilà une scène CGI, voilà une scène studio, ect.) la passion et l'humour sont au rendez-vous.
Suis la section Behind the Scènes. Cette section inclue six courts documentaires promotionnels, plutôt superficiels et sans grand intérêt. En fait ces documentaires sont rarement créés pour l'édition DVD mais plutôt pour la promotion du film lors de sa sortie en salle, le ton est très marketing...
La partie Deleted or extended scenes propose sept scènes soient retranchées au montage ou dans des versions plus longues. Chaque scène peut-être écoutée avec ou sans le commentaire audio du réalisateur, ce qui devrait être la norme lorsqu'on offre ce type de supplément. Fox a eu la bonne idée d'indiquer pour chaque scènes le format d'image (16:9 ou 4:3).
Finalement il y un vidéo de Joy Enriquez et la bande-annonce du film.



Conclusion
Anna and the King n'est pas un chef-d'oeuvre, peut être plus un exercice cinématographique de film à grand déploiement. Ce DVD n'est pas celui qui établira de nouveaux standards, cependant le produit offert est de qualité et peut-être considéré techniquement comme un achat sûr.



Qualité vidéo:
3,8/5

Qualité audio:
3,8/5

Suppléments:
3,0/5

Rapport qualité/prix:
3,8/5

Note finale:
3,8/5
Auteur: Mathieu Daoust

Date de publication: 2000-10-06

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC Widescreen 16:9 Toshiba TheaterWide TW40X81, Récepteur Pioneer Elite VSX-07 TX, Lecteur DVD Pioneer Elite DV-37, enceintes Paradigm, câbles Monster Cable.

Le film

Titre original:
Anna and the King

Année de sortie:
1999

Pays:

Genre:

Durée:
117 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Twentieth Century Fox

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.35:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Anglaise Dolby 2.0 Surround
Française Dolby 2.0 Surround

Sous-titres:
Anglais
Espagnol

Suppéments:
Piste de commentaires audio, bande-annonce, scènes retranchées, documentaires promotionels, vidéo

Date de parution:
2000-10-30

Si vous avez aimé...