Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Junior Bonner

Critique
Synopsis/présentation
Junior Bonner (Steve McQueen) est un cow-boy sur la pente descendante qui peine malgré ses succès d'antan à revenir au plus haut niveau dans les rodéos qui sont son gagne pain. Il est l'un des derniers à toujours vivre selon les préceptes de ses ancêtres, tout en sachant très bien que cette époque est révolue. Il va donc tenter sa chance au sommet et jouer le tout pour le tout au cours du rodéo organisé dans sa ville natale et auprès de sa famille et ses amis qu'il se doit de ne pas décevoir.
Il est difficile de raconter plus de l'intrigue du film car elle est synthétisée ici et que l'intérêt du film est ailleurs, dans les personnages, leurs interactions. Peckinpah n'arrive pas à éviter l'aspect carte postale sur le monde des cow-boys et du rodéo qui est défintivement l'aspect le plus pénible du film pour les non initiés et objectivement le moins réussi du film. Par contre, la structure de l'oeuvre et sa progression quasiment dépourvue de dialogues explicatifs sont assez remarquables et une nouvelle preuve que Peckinpah était un grand cinéaste, maîtrisant tout l'appareil technique et narratif mis à sa disposition, et qui signait des oeuvres purement cinématographiques en ce sens que leur dialogue avec le spectateur est quasi exclusivement visuel, un autre langage.


Image
L'image est présentée au format respecté de 2.35:1 d'après un transfert 4:3.

La définition générale passe de médiocre (mais acceptable) au début du film, à tout à fait acceptable en cours de progression, pour rester relativement stable tout le reste du film. Bien sur un transfert 16:9 aurait fait gagner en définition. L'interpositif est lui vraiment très propre, seuls quelques points blancs discrets et une ou deux rayures légères faisant leur apparition de temps à autres sans jamais être génants.
Les couleurs sont dans l'ensemble bien resitutées même si elles manquent de saturation en début de film. Hormis cette restriction elles s'avèrent naturelles, constantes et plutôt bien saturées. Le contraste est bien géré, évitant toutes formes de brillances.
Les parties sombres offrent un rendu de bon niveau en partie grâce à des noirs suffisamment purs et profonds. La qualité des dégradés est de haut niveau permettant d'apprécier au mieux les belles qualités de la photographie.
La partie numérique est elle aussi de bon niveau, ne laissant passer que sporadiquement de légers fourmillements et ne présentant aucune trace de surdéfinition ou de défauts de compression.
Un transfert de bonne qualité qui aurait très certainement mérité une restauration pour être à son meilleur, mais s'avère tout de même de qualité correcte. La seule chose quasi inadmissible avec ce transfert est qu'il soit proposé en 4:3 alors qu'il s'agit d'un film en 2.35:1 et que par conséquent le manque à gagner en définition est assez important.


Son
La seule bande-son disponible sur cette édition est en Anglais (Dolby Digital 1.0 mono).

Sa dynamique est dans la moyenne basse des productions de l'époque ni vraiment bonne, ni mauvaise non plus. De la même façon sa présence et sa spatialité sont standards et satisfaisante pour une telle oeuvre.
Le rendu de la musique est de qualité, même si des limitations sont audibles dans le haut du spectre. La musique est toutefois parfaitement intégré au reste de la bande-son.
Les dialogues sont en permanence parfaitement intelligibles et ne montrent que des traces relativement limitées de parasites et distortions lorsque l'on monte le son.
Les basses fréquences sont plutôt absentes mais cela est logique et n'empêche pas que le rendu musical soit soutenu de façon relativement efficace à plusieurs reprises.
Les sous-titres sont disponibles en Anglais, Français et Espagnol.

Voici une bande-son qui n'a rien d'exceptionnel mais n'a aucun défaut majeur non plus et étant la nature calme et mélancolique du film, elle remplit parfaitement son office.


Suppléments/menus
Le seul segment disponible dans cette partie est un commentaire audio.

Celui-ci est étonnamment pointu tout en sachant rester relativement accessible. Paul Seydor, Garner Simmons et David Weddle, des spécialistes de Peckinpah, ont un peu tandance à se laisser emporter par leur enthousiasme concernant le film (une des constructions dramatiques les plus belles de l'histoire du cinéma ?), mais prennent bien soin de toujours justifier leur argumentation. Un excellent commentaire audio qui remplit sa mission qui est à notre avis de faire en sorte que le spectateur ait tous les éléments possibles afin de revoir le film en considérant ses spécificités, en résumé ce commentaire éclaire les spectateurs désireux de l'être.

Une section limitée mais qui démontre de par son efficacité que quantité ne rime pas forcément avec qualité et vice versa. Un bon commentaire audio enregistré par des personnes ayant un amour véritable pour l'oeuvre et étant capable de le transmettre, ce qui constitue pour nous le supplément quasi idéal.







Conclusion
Une édition que l'on peut qualifier de basique de par sa qualité d'image et de son, même si il est fort regrettable de voir encore aujourd'hui des DVD non encodés en 16:9 être mis en vente.

Peckinpah jette son fusil et empoigne sa selle pour cette oeuvre à part dans sa filmographie, qui s'avère pourtant très personnelle. Cependant sa lenteur, son absence d'enjeux dramatiques clairs et l'immersion totale qu'il provoque dans un univers très particulier (le rodéo et les cow-boys) pourront décourager plus d'un spectateur. Il faut donc souligner les attraits indéniables du film que sont la mise en scène toujours aussi inspirée de Peckinpah, l'excellence de l'interprétation (Steve McQueen en tête), et la subtile réflexion sur la fin d'une époque.


Qualité vidéo:
3,0/5

Qualité audio:
3,1/5

Suppléments:
3,9/5

Rapport qualité/prix:
3,7/5

Note finale:
3,3/5
Auteur: Stefan Rousseau

Date de publication: 2004-05-13

Système utilisé pour cette critique: Projecteur Sharp XV Z9000, Lecteur de DVD Toshiba SD500, Recepteur Denon, Enceintes Triangle, Câbles Banbridge et Real Cable.

Le film

Titre original:
Junior Bonner

Année de sortie:
1972

Pays:

Genre:

Durée:
100 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
MGM

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.35:1

Transfert 16:9:
Non

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby mono

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
Commentaire Audio

Date de parution:
2004-05-25

Si vous avez aimé...