Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Témoins, Les

Critique
Synopsis/présentation
Dans ce film, le cinéaste André Téchiné nous fait remonter en 1984 à Paris à l’aube de l’irruption du virus du sida. Nous suivons Manu (Johan Libéreau) qui débarque pour partager la chambre de sa sœur Julie (Julie Depardieu) et faire de nouvelles rencontres, dont celles de Adrien (Michel Blanc) avec qui il nouera une profonde amitié ainsi que de Sarah (Emmanuelle Béart) et Mehdi (Sami Bouajila) un jeune couple très ouvert et récemment parents. Le tout se compliquera lorsque Adrien verra naître des sentiments amoureux pour Manu alors que celui-ci vit une passion amoureuse avec Mehdi sous l’autorisation de Sarah qui se rend rapidement compte qu’elle n’est peut-être pas faite pour être mère. Mais lorsque Manu voit naître les premiers symptômes de ce qui était alors considéré comme un nouveau fléau, tout bascule dans la vie de chacun.


Image
Le film est offert au format d’image respecté de 2.35:1 d’après un transfert 16:9.

La définition générale de l’image est très bonne. Cette dernière n’affiche aucune anormalité grâce à un matériel source logiquement dans un état impeccable. Seul un très subtil grain cinématographique demeure perceptible pour l’œil aguerri. Le niveau de détails et de textures offert est également très satisfaisant. Le rendu des couleurs est tout aussi irréprochable. Ces dernières sont fidèlement reproduites faisant preuve de richesse, de naturel et de constance. Idem pour les tons de peaux qui demeurent naturels. Les contrastes sont impeccablement gérés évitant tout problème de brillance alors que les dégradés sont fluides et précis offrant ainsi de très belles parties sombres. Nous observons également des noirs purs et profonds.

En ce qui concerne la partie numérique, nous devrons noter quelques légers signes de compression (fourmillement) qui heureusement ne gâche pas totalement le visionnement du film. Un transfert qui n’a donc rien d’éblouissant, mais qui reproduit convenablement le film dont il est question.



Son
Seule une bande son offerte au format Dolby Surround 2.0 en version originale française est disponible sur cette édition.

Bien que la déception de constater l’absence d’un mixage multi-canaux soit grande, la bande son 2.0 livre néanmoins correctement les intentions du cinéaste André Téchiné. C’est donc dire que le dynamisme et la présence de cette bande son sont adaptés en conséquence, c’est-à-dire qu’ils appuient beaucoup sur les éléments sonores qui constituent principalement ce mixage, soient les dialogues et la musique. L’immersion du spectateur devient donc un peu limitée, mais si très possible par la profondeur qu’utilise néanmoins le mixage 2.0. Ces dialogues demeurent heureusement constamment et parfaitement audibles alors que la superbe trame sonore signée Philippe Sarde (et qui rappelle souvent la musique de Philip Glass) s’intègre superbement au mixage. L’utilisation des basses se limite évidemment à quelques rares occasions, mais lorsque celles-ci grondent (surtout pour mieux appuyer la trame sonore) elles le font avec une belle profondeur. Quant au canal d’extrêmes graves, il se manifeste de façon complètement anecdotique.

Des sous-titres anglais sont disponibles.



Suppléments/menus








Conclusion
Presque deux ans après avoir pris l’affiche en France, nous pouvons enfin mettre la main sur le dernier film du cinéaste André Téchiné. Une œuvre à voir naturellement pour la pertinence de son sujet et du contexte dans lequel il dépeint, mais aussi pour la façon dont le cinéaste raconte cette histoire, c’est-à-dire de par son traitement très littéraire (film divisé en chapitres, montage aux coupes « raides » et narration monotone de Emmanuelle Béart). Inspiré par ses propres amis, Téchiné a crée des personnages attachants et a filmé une œuvre très belle et sensible.

Une édition qui laisse un peu perplexe. D’abord le transfert vidéo est très bien, certes, mais la présence unique d’un mixage audio 2.0. déçoit légèrement. Heureusement, les quelques suppléments compris sur cette édition (un entretien avec le comédien Michel Blanc et un autre avec le réalisateur André Téchiné) valent à eux seuls l’achat de cette édition, en plus de l’œuvre naturellement. L’entretien avec Téchiné est même absolument passionnant et cerne parfaitement les enjeux du film ainsi que sa vision de l’oeuvre. Difficile de faire mieux et de ne pas recommander cette édition, donc.



Qualité vidéo:
3,5/5

Qualité audio:
3,1/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,4/5

Note finale:
3,4/5
Auteur: Frédéric Bouchard

Date de publication: 2008-07-03

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur Toshiba 27A43C, Récepteur JVC TH-A30

Le film

Titre original:
Témoins, Les

Année de sortie:
2006

Pays:

Genre:

Durée:
112 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Métropole Films

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Française Dolby 2.0 Surround

Sous-titres:
Anglais

Suppéments:
Entretien avec André Téchiné, entretien avec Michel Blanc, bande-annonce

Date de parution:
2008-06-03

Si vous avez aimé...