Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

U2 Go Home - Live From Slane Castle

Critique
Synopsis/présentation
Le groupe Irlandais U2 est sans conteste l'une des formations de rock les plus importantes de tous les temps. C'est en 1976 que le groupe s'est formé, sous le nom de Feedback, à la suite d'une petite annonce affichée par Larry Mullen dans leur école. Paul Hewson, Dave Evans et son frère Dick, et Adam Clayton, répondirent à l'annonce. Après quelques concerts, le groupe changea de nom et devint Hype. Paul et Dave prirent des pseudonymes, respectivement Bono Vox et The Edge. Après le départ de Dick Evans, les rôles au sein du groupe se précisèrent, la présence sur scène de Bono et sa voix en firent le chanteur et leader. A l'occasion d'un concours, le groupe changea encore de nom pour prendre celui d'un avion espion abattu en 1960 (année de naissance de Bono), U2.

Après avoir passé quelques temps avec CBS Irlande, le groupe eut l'occasion de se lancer sur le marché international grâce au groupe Island Records. Après quelques simples au succès inégaux, le groupe sortit son premier album, Boy, en 1980, acceuilli par la critique comme un des meilleurs premiers albums de tous les temps. Les albums suivants furent October, dans lequel le groupe exprime sa foi chrétienne. et War (1983), au message résolument pacifiste. Après une tournée mondiale, dont on retiendra le premier album live et la première vidéo, Under a Blood Red Sky, le groupe enregistre The Unforgettable Fire (1984), suivi du légendaire Under The Joshua Tree (1986).

Encore plus que les albums qui ont suivi, ce sont les tournées qui ont fait la réputation du groupe. Leurs spectacles superlatifs, notamment lors de la tournée Zoo TV, ont énormément marqué les esprits. De plus, loin de se contenter d'amasser les dividendes de leur célébrité, U2, et surtout Bono, a toujours profité de sa notoriété pour soutenir des causes aussi diverses que le règlement pacifique du problème Nord-Irlandais, l'annulation de la dette des pays du Tiers-Monde et d'une manière générale le respect des droits de l'homme et la lutte contre la pauvreté.

20 ans après avoir joué lors du premier Slane Castle Festival, le groupe a décidé de clôturer sa tournée mondiale Elevation dans ce même lieu, proche de Dublin, avec deux concerts dont les 160 000 billets (en tout) se sont vendus en un temps record. Le concert offert sur ce DVD est celui du premier septembre 2001, un concert particulièrement rempli d'émotion (Bono venait d'enterrer son père quelques jours auparavant). Ce concert marque aussi la fin d'une époque, car il s'agit d'un des derniers spectacles (en tout cas le dernier de grande envergure) donnés par U2 avant le 11 septembre 2001.

Liste des chansons
1. Elevation
2. Beautiful Day
3. Until the End of the World
4. New Year's Day
5. Out of Control
6. Sunday Bloody Sunday
7. Wake Up Dead Man
8. Stuck in a Moment You Can't Get Out Of
9. Kite
10. Angel of Harlem
11. Desire
12. Staring at the Sun
13. All I Want Is You
14. Where the Streets have No Name
15. Pride (In the name of Love)
16. Bullet the Blue Sky
17. With or Without You
18. One
19. Walk On


Image
L'image est proposée au format respecté de 1.78:1 d'après un transfert 16:9.

Le concert ayant été tourné en vidéo, il ne faut bien évidemment pas s'attendre à des miracles au niveau de la qualité de l'image. Le matériel source, du PAL 16:9, a été converti en NTSC en utilisant la méthode la plus courante : le frame blending (fondu d'images). On aurait bien entendu préféré une conversion mettant en oeuvre de la détection de mouvement, mais le matériel permettant ce genre de manipulation est assez peu courant, car excessivement cher.

Le niveau de détail est évidemment moins haut que sur un transfert de matériel HD ou 35mm, mais est tout de même satisfaisant, lorsque les images sont nettes (la mise au point est parfois très difficile à ajuster rapidement lorsqu'on filme un spectacle). Le concert ayant eu lieu de nuit, les cadreurs ont dû compenser en montant un peu le gain de leurs caméras, ce qui donne un grain sensible aux images. Ce grain est loin d'être désagréable, car il ajoute au côté réaliste de l'image, même s'il semble parfois un peu exagéré.

Les différentes caméras utilisées n'ayant pas toutes été étalonnées les unes par rapport aux autres, les couleurs sont parfois un peu aléatoires. Elles semblent parfois un peu délavées, ce qui est normal pour du matériel vidéo, surtout lorsqu'il a subi un transcodage, et la balance des blancs varie parfois énormément d'un plan à l'autre. Il n'y a par contre aucun débordement à déplorer lorsque les couleurs sont saturées. Le contraste et la brillance (niveau des noirs) sont par contre bien réglés et ne fluctuent pas. Comme il s'agit d'un concert, l'éclairage violent laisse peu de place à la subtilités des tons moyens, et les parties sombres de l'image, si elles offrent de beaux noirs, sont parfois totalement bouchées.

La partie numérique du transfert est tout à fait correcte, les défauts de compression disparaissant généralement derrière les artefacts parfois gênants dûs à la méthode de conversion. On aurait tout de même préféré qu'il n'y ait pas de suraccentuation des contours, celle-ci étant franchement exagérée.

Il est évident que l'on ne regarde pas les images d'un concert de rock de la même manière qu'on regarde un film. Le but est de retrouver l'ambiance du spectacle, et de ce point de vue, ce DVD livre la marchandise de façon tout à fait adéquate.




Son
Le son du concert est proposé en trois formats différents : stéréo PCM (donc non compressé, ce qui plaira aux audiophiles), Dolby Digital 5.1 (448 kbps) et DTS mi-édbit (768 kbps). C'est cette dernière bande-son qui est le sujet de cette critique.

Le mixage multicanal a manifestement été très travaillé, donnant un son extrêmement agréable et immersif. La dynamique est excellente, et concourt avec une spatialité impressionnante qui déploie le champ sonore sur toutes les enceintes et même au-delà à donner l'impression d'être là au milieu des 80 000 spectateurs du concert. Chaque instrument, y compris les voix, bénéficie d'un mixage judicieux entre les prises de son en entrée de mixage et en sortie des hauts-parleurs. Ces mixages changent à chaque chanson, donnant ici un son plus intime et là un son grandiose, la voix de Bono semblant plus ou moins proche selon les volumes et délais des effets d'écho.

Sur certaines chansons, on entend même des instruments se déployer sur plusieurs enceintes, grâce à des effets de répartitions de fréquences et de transitions qui parviennent à sonner naturellement malgré l'impossibilité manifeste que de telles manipulations aient pu être faites en direct. L'équilibre entre les différents éléments composant cette bande-son est toujours impeccable, on notrea en particulier que l'intégration des bruits de foule est particulièrement réussie.

Le seul reproche que l'on puisse faire à cette bande sonore est une certaine brillance des aigus, particulièreemnt notable sur le charley de la batterie. Cette brillance n'est toutefois pas particulièrement gênante, et ne distrait pas l'oreille pendant l'écoute de cet excellent mixage.

[F.S + T.G.]


Suppléments/menus
Les suppléments proposés sont assez nombreux, surtout pour ceux qui ont un PC équipé d'un lecteur de DVD-ROM.

Les suppléments offerts en vidéo sont : Une Bonus Track, Mysterious Ways (6:24), sans doute tournée lors du concert ayant eu lieu quelques jours auparavant sur le même site; et Unforgettable Fire (28:02), un documentaire tourné en 1984 sur l'enregistrement du quatrième album de U2 à l'intérieur même du château Slane Castle. Cet intéressant document nous permet de voir comment le groupe travaillait à ses débuts, alors que de leur aveu même, leur façon de travailler a énormément changé par la suite.

La partie DVD-ROM contient de nombreux suppléments pour les possesseurs de PC. Le plus intéressant est sans aucun doute les trois chansons tournées en Spincam, un procédé qui permet d'obtenir un panorama animé sur 360 degrés. Si la vidéo est un peu saccadée et d'une résolution limitée, la liberté de pouvoir regarder dans n'importe quelle direction est un plus sympathique.

On notera aussi la présence d'un livret (16 pages).



Conclusion
Ce DVD est d'un bon niveau général. Si la qualité d'image est assez moyenne, le son est par contre d'un excellent niveau, le mixage réussissant à la fois à être précise et travaillée tout en restituant une expérience de concert crédible. Les suppléments sont dans l'ensemble assez intéressants, avec une mention spéciale pour le documentaire sur l'enregistrement de The Unforgettable Fire.

Ce DVD est disponible dans deux boîtiers différents, le plus courant étant un boîtier standard de CD, ce qui est inhabituel, l'autre étant une boîte en carton de format plus classique pour un DVD, appelée "Deluxe Limited Edition". La différence de prix entre les deux est assez importante. L'édition standard est une bonne affaire et devrait ravir les très nombreux fans de U2.


Qualité vidéo:
3,1/5

Qualité audio:
4,3/5

Suppléments:
3,5/5

Rapport qualité/prix:
3,9/5

Note finale:
4,0/5
Auteur: François Schneider

Date de publication: 2003-12-05

Système utilisé pour cette critique:

Le film

Titre original:
U2 Go Home - Live From Slane Castle

Année de sortie:
2001

Pays:

Genre:

Durée:
132 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):
-

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Universal Music Canada

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.35:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
PCM
Dolby Digital 5.1
DTS

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol
Portugais

Suppéments:
Documentaire, chanson supplémentaire, DVD-ROM (vues 360 degré, fonds d'écran, liens Internet, calendrier)

Date de parution:
2003-11-18

Si vous avez aimé...