Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Life Stinks

Critique
Synopsis/présentation
Afin de construire de nouveaux bâtiments dans un quartier pitoyable de Los Angeles, un riche homme d'affaire doit acquérir des terrains possédés par son rival. Ce dernier promet de lui donner sa part s'il réussit à survivre pendant 30 jours en tant que clochard.



Image
Deux transferts sont offerts avec cette édition, l'un en 1.33:1 (Pan & Scan) et l'autre au format d'image respecté 1.85:1 d'après un transfert 16x9 (dit anamorphosé).

Le transfert vidéo au format respecté offre une image bien définie, mais sans plus. Celle-ci est relativement nette, bien qu'on note certains passages où l'image semble plus douce et moins précise. L'interpositif utilisé est propre, avec seulement quelques rares parasites (points blancs). Malheureusement, le rendue des couleurs est quelques peu déficiant. Les couleurs semble délavées, insuffisament saturées et leurs rendus ne sont pas constants. Le niveau des noirs est correctment ajusté bien que parties sombres sembles parfois un peu plaquées. Les contrastes sont bien gérés et on observe aucun dérapage dans les hautes lumières.

Un léger grain marque parfois ce transfert.


Son
Deux bandes sonores en Dolby Digital 2.0 Surround sont présentes: l'une en anglais, l'autre en français. Une piste de commentaires audio animée par Mel Brooks, Rudy De Luca et Steve Haberman est aussi disponible.

La dynamique de la bande sonore anglaise Dolby 2.0 Surround est plutôt limitée. L'espace sonore est restreint et sans grande amplitude. On perçoit quelques effets stéréophoniques et/ou d'ambiophonies mais ceux-ci restent ponctuels et sans grande force. La trame sonore de John Morris est correctement intégrée mais sans pointe dynamique. Le timbre des voix est naturel et les dialogues toujours intelligibles. Les basses, sans être anecdotique, ne sont pas le force de cette bande-son.

Le doublage français en Dolby Surround disponible avec cette édition est acceptable, mais doublage oblige, on y perd un peu.

Des sous-titres anglais, français et espagnols sont inclus.


Suppléments/menus








Conclusion
Life Stinks est loin d'être le plus grand succès de Mel Brooks et la MGM ne nous offre pas un produit à la hauteur. L'édition DVD de The Producers, toujours du même Mel Brooks, était de loin plus intéressante. Toutefois, compte tenu du prix, cet achat demeure recommendable.



Qualité vidéo:
3,0/5

Qualité audio:
2,5/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,5/5

Note finale:
3,0/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2003-02-15

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 JVC AV-36330, Récepteur/Lecteur DVD/Enceintes Pioneer HTD-510-B.

Le film

Titre original:
Life Stinks

Année de sortie:
1991

Pays:

Genre:

Durée:
92 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
MGM

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.85:1 et 1.33:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby 2.0 Surround
Française Dolby 2.0 Surround

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
Piste de commentaires audio (Mel Brooks, Rudy De Luca et Steve Haberman), court documentaire (environ 14 min.) et bande-annonce

Date de parution:
2003-02-18

Si vous avez aimé...