Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Seconds

Critique
Synopsis/présentation
Seconds, de John Frankenheimer, raconte le destin tragique de Arthur Hamilton (John Randolph), un Américain qui a toutes les apparences de la réussite sociale et matérielle. Cependant, sans savoir pourquoi, Hamilton est mal dans sa peau et il cherche une solution à son vague à l’âme. Un inconnu, qui prétend être un ancien ami disparu, l'invite à communiquer avec une compagnie qui se spécialise dans le changement d'identité. Par curiosité, Hamilton entre en contact avec cette entreprise. Sa naïveté lui cause bien des embarras: il se retrouve pris au piège et doit accepter de changer d'identité.
Hamilton devient M. Wilson (Rock Hudson), artiste peintre séduisant qui vit dans un idyllique pavillon californien au bord du Pacifique. Cette vie ne lui convient pas plus que la précédente. Il décide donc de changer d'identité à nouveau. Là, il constatera trop tard que son existence appartient à la compagnie et qu'elle peut en faire ce qu'elle veut.
Lorsqu'il réalise son premier film, The Young Stranger en 1957, John Frankenheimer (1930), a déjà une bonne expérience de la réalisation pour la télévision. En 1962, il réalise l'une de ses plus grandes réussites : Birdman of Alcatraz (1962). Ce superbe réquisitoire pour la réhabilitation des criminels et l'humanisation montre la mesure de son talent. Encore aujourd'hui, il réalise des films avec la même fougue qu'autrefois, mais dans un style moins novateur que ses premières productions.
Seconds est le dernier volet d'une trilogie amorcée avec The Manchurian Candidate, suivi par Seven days in May, qui avait pour thème la conspiration et la manipulation de l'individu. Dans les trois films, nous retrouvons un univers paranoïde où l'individu devient le jouet d'organisations secrètes et malfaisantes.
Avec Seconds, les scénaristes proposent une splendide variation du mythe de Faust. Tout comme ce dernier, le personnage central désire une seconde chance pour réussir sa vie. Dans cette nouvelle existence, il retrouve ce qu'il y avait avant : le même confort matériel et le même vide existentiel. Faust avait vendu son âme à Méphisto et Wilson, lui, à une firme puissante et anonyme, pour son plus grand malheur.
Si l'anecdote est intéressante, c'est le travail de réalisation de Frankenheimer qui remporte la palme. Pour une production hollywoodienne de 1966, le style est audacieux, la composition des plans est recherchée et le montage savant. À ce chapitre, la scène où Hamilton "rêve" qu'il viole une femme et la scène finale sont de véritables morceaux d'anthologie et un pur bonheur cinéphilique. Il est à noter que Rock Hudson joue un rôle à contre-courant de ceux qu'ils interprétaient à cette époque.
Cette édition offre un montage non censurée, refaite en 1996. La première, datant de 1966, avait été amputée de la scène d'orgie à la gloire du paganisme, scène assez osée pour l'époque. Les amateurs de thrillers doublés d'une réalisation recherchée au plan formel seront entièrement comblés par ce film.


Image
Cette édition DVD offre une très belle image en noir et blanc. L'interpositif est en bon état. On note toutefois quelques traces du passage du temps, mais rien qui pose vraiment problème. Pour un film qui a 34 ans, ces imperfections demeurent dans le domaine de l'acceptable.
La Paramount nous présente un transfert numérique au format de 1.85:1, de qualité très honorable. Bien que l'image souffre, ici et là, de légers problèmes de compression (l'arrivée à la maison californienne), l'image en noir et blanc est très belle.
La définition générale est excellente et offre un très bon niveau de détails. Il est très agréable de regarder une image aussi nette. Les visages ont beaucoup de relief et on remarque un contraste nuancé des zones d'ombre et de lumière. Les noirs sont très bien rendus et sont très profonds et stables. Quel plaisir!



Son
Cette édition offre deux bandes sonores monophoniques anglaises et françaises. Dans l'ensemble, nous avons droit à une très honorable monophonie, sans distorsion, avec des dialogues parfaitement intelligibles. La version française est comparable à la première avec des voix plus présentes que dans la version anglaise.
Pour un enregistrement monophonique, il est très aéré. Le souffle est presque inexistant et aucune distorsion ne trouble la compréhension de l'ensemble. La version française est également très acceptable, avec des voix s'intégrant bien à environnement sonore. Bien que ces bandes sonore datent de 1966, elles sont fort agréables à écouter.



Suppléments/menus
En plus de la bande annonce, nous avons droit aux commentaires audio du réalisateur. Ceux-ci sont intéressants ! Ils présentent un bel équilibre entre les anecdotes et la technique. Frankenheimer donne des détails sur le type d'objectifs qu'il a utilisées, ou sur le travail du directeur photo lors de telle ou telle scène. De plus, il raconte de nombreux souvenirs de tournage qui sont intéressant. Entre autres, mentionnons que la maison où Wilson emménage en Californie est celle de Frankenheimer.
Ce que l'on peut reprocher à ces commentaires, c'est l'absence de réflexion sur les intentions du metteur en scène. Frankenheimer n'aborde pas vraiment les questions relatives au contenu, il se cantonne pour l'essentiel sur le contenant. C'est une critique qui peut être faite à l'ensemble des commentaires de réalisateurs américains.




Conclusion
Ce film est une excellente production d'un créateur hollywoodien important. Sans atteindre la perfection, l'édition de la Paramount est de très bonne facture en général, ce qui ajoute au plaisir de découvrir ce long-métrage. Pour ceux qui s'intéressent au cinéma américain des années soixante, Seconds est un passage obligé.




Qualité vidéo:
3,9/5

Qualité audio:
3,7/5

Suppléments:
2,5/5

Rapport qualité/prix:
4,0/5

Note finale:
3,5/5
Auteur: Sylvain Lafrenière

Date de publication: 2002-01-14

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC Toshiba 32 pouces, Récepteur Sony STR-DE945, Lecteur DVD Sony DVP-S360, enceintes Energy, câbles Cable Accoustic Research

Le film

Titre original:
Seconds

Année de sortie:
1966

Pays:

Genre:

Durée:
107 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Paramount

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby mono
Française Dolby mono

Sous-titres:
Anglais

Suppéments:
bande-annonce, piste de commentaires audio

Date de parution:
2002-01-08

Si vous avez aimé...