Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

V : The Final Battle

Critique
Synopsis/présentation
De mémoire, que vous rappellent les noms de personnages Diana, Mike Donovan, Brian, Steven, Robin Maxwell ou encore, Juliet Parish? Si vous êtes un amateur de science-fiction, ces quelques noms vous remémoreront les personnages d'une minisérie des années quatre-vingt, V : The Original Miniseries (Kenneth Johnson, 1983), ou sa suite, V : The Final Battle (Richard T. Heffron, 1984). Par contre, qu'en aurait-il été si la question vous avait été adressée à l'inverse, c'est-à-dire avec les noms des acteurs? À quel visage auriez-vous associé Jane Badler, Marc Singer, Peter Nelson, Andrew Prine, Blair Tefkin et Faye Grant? Plus difficile, n'est-ce-pas?
Si la mini-série originale (2 épisodes) et son complément (3 épisodes) fracassèrent des records d'écoute à l'époque, les artistes impliqués dans le projet paient encore aujourd'hui la rançon de cette gloire. Indissociable de leur personnage, ces acteurs furent rapidement relégués à l'oubli ou durent se contenter de modestes participations à des films et téléséries de second ordre. Le cas de Jane Badler en est d'ailleurs un exemple patent. Après avoir interprété la diabolique Diana, conseillère scientifique de deuxième rang aux aspirations inassouvies, Badler fit, par la suite, quelques brèves apparitions dans les téléséries Falcon Crest (86-87) et Mission : Impossible (89-90). Sa carrière cinématographique plafonna rapidement, pour se conclure abruptement en 1995. L'interprète de Diana se contente maintenant de quelques présentations lors de colloques et congrès d'amateurs de V, cette dernière portant son costume rouge...
Des comédiens de cette série, seuls Michael Ironside (Ham Tyler) et Robert Englund (Willie) connurent un certain succès après leur participation à V. Encore est-il qu'Englund soit restreint aux films d'épouvante, alors qu'Ironside, à des petites productions...
V : The Final Battle reprend là où la minisérie originale s'est conclue, alors que les humains planifie l'attaque d'un entrepôt des Visiteurs. Le second chapitre de la mini-série d'une durée de près de cinq heures regroupe quelques moments forts des aventures de la rébellion contre l'envahisseur inter-planétaire, dont notamment la capture de Sean Donovan par les Visiteurs, l'accouchement de Robin Maxwell, la conception de la poudre rouge et la victoire des humains.
Noter cependant que la conclusion de la minisérie ne correspond pas à la fin des aventures de V. La fuite de Diana lors de la scène finale (elle se terre du côté de la face cachée de la lune en attendant des renforts...) n'est que la prémisse de la série télévisée V de 19 épisodes, à raison d'une heure chacun (bien que scénarisé, l'épisode 20 ne fut jamais tourné).
Ndrl : pour une description sommaire de la minisérie V et de ses enjeux socio-politiques, prière de vous référer au synopsis de la première critique, celle rédigée pour la minisérie originale.


Image
Tournée initiallement en vue d'être diffusé à la télévision (4:3), la minisérie V: The Final Battle fit constamment l'objet d'une distribution vidéo 1.33:1 et ce, que ce soit en format VHS ou laserdisc. Avec cette édition DVD, Warner Bros. propose V: The Final Battle pour la première fois au format d'image respecté de 1.85:1 (transfert anamorphosé), via l'utilisation d'un matted widescreen, technique consistant à masquer le haut et le bas de l'image à l'aide de caches (bretelles). L'image ici offerte respecte plus justement la vision originale du réalisateur Richard T. Heffron.
Tout comme ce fut le cas pour l'édition DVD du premier opus, le second chapitre de la minisérie V est ici offert dans une édition de très bonne qualité. Malgré l'âge relativement avancé du matériel source (1984), la facture visuelle de V: The Final Battle témoigne d'un effort de la Warner à bien conserver la pellicule ayant servi au transfert téléciné. La définition, dans son ensemble, est adéquate, laissant deviner toute la subtilité des textures et détails. Le rendu des couleurs est également juste et constant, à l'exception cependant des tons de peaux qui manquent parfois de naturel, glissant dans des teintes rougeâtres. Toutefois, cette particularité est sans doute imputable au type de pellicule utilisé originalement lors du tournage ou du traitement. Contrairement à la version VHS, cette édition DVD de V: The Final Battle corrige les effets de débordement des couleurs (bleeding), en plus d'assurer une stabilité aux couleurs (color drop-out; comparativement à l'édition DVD du premier chapitre). Les parties sombres sont également satisfaisantes; bien dégradées et détaillées. Quant aux noirs, ceux-ci demeurent, en tout temps, riches et profonds.
Si un reproche peut être adressé, il s'agit du fourmillement incessant dans les arrières-plans. Bien que particulièrement agaçant à certains moments, cette problématique n'entache pas le visionnement de l'oeuvre.




Son
Contrairement à l'édition DVD de V: The Original Miniseries (Dolby 2.0 Surround) et à la version VHS de V: The Final Battle (Stéréo HiFi), cette édition ne propose qu'une bande sonore monophonique anglaise (Dolby 1.0 mono).
Toutefois, malgré les limitations du format mono, cette bande-son est d'un dynamisme étonnant, à commencer par l'ouverture de chaque épisode, où la trame sonore témoigne d'une belle amplitude. Bien que seul le canal avant central soit utilisé, cette piste demeure satisfaisante. Malheureusement, lors de certaines séquences, un bruit de fonds agaçant se fait entendre. Ceci n'est probablement pas imputable au transfert audio en tant que tel, mais plutôt aux effets du temps. Les basses fréquences sont rendues avec efficacité et modération. Enfin, les dialogues demeurent en tout temps intelligibles et bien intégrés au mixage.
Aucun doublage (pas même français) n'est offert avec cette édition de V: The Final Battle. Il y a option de sous-titrage en anglais, français, espagnol, portugais, chinois, indonésien-bahasa, thaï et coréen.



Suppléments/menus
Les trois épisodes de V: The Final Battle sont réparties sur deux disques DVD; un double face, simple couche, l'autre simple face, simple couche.
Pour l'opus final de la minisérie V, Warner se contente d'une version régulière sans presque aucun supplément. Les compléments à cette édition se limite qu'à une liste des artisans et collaborateurs de la mini-série. Pourquoi ne pas utilisé l'endos du second disque pour y inclure quelques suppléments (entrevues récentes, extraits des conventions, explications des effets spéciaux, etc.). Contrairement à Kenneth Johnson qui le fit pour l'édition DVD de V: The Original Miniseries, le réalisateur Richard T. Heffron s'abstient ici de tous commentaires et brille par son absence...




Conclusion
Cette édition de V: The Final Battle vient ainsi compléter cette saga. Si les amateurs se réjouiront de sa nouvelle disponibilité en format numérique (l'édition laserdisc est depuis longtemps épuisée), ceux-ci déploreront inévitablement l'absence de suppléments.
Ne reste plus qu'à patienter d'ici l'annonce de parution des 19 épisodes de la série télévisée (943 minutes), ces derniers n'étant jamais parus en format VHS et ayant fait l'objet, il y a quelques années, d'une édition laserdisc japonaise de dix disques (Pioneer Japan).



Qualité vidéo:
3,9/5

Qualité audio:
2,8/5

Suppléments:
0,0/5

Rapport qualité/prix:
3,8/5

Note finale:
3,3/5
Auteur: Alexandre Caron

Date de publication: 2002-07-30

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC Widescreen 16:9 Toshiba TheaterWide TW40F80, Récepteur certifié THX-Ultra, THX-EX, Dolby Digital 6.1, DTS-ES Discrete Denon AVR-4802, Lecteur DVD-Audio / DVD-Video Toshiba SD-4700, enceintes PSB et central Paradigm Reference, câbles Monster Cable (calibre 12).

Le film

Titre original:
V : The Final Battle

Année de sortie:
1984

Pays:

Genre:

Durée:
267 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Warner Bros.

Produit:
DVD

Nombre de disque:
2 DVD-10 (double face, simple couche)

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby mono

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol
Portugais
Chinois
Coréen
Thailandais

Suppéments:
Générique statique des artisans du film

Date de parution:
2002-08-06

Si vous avez aimé...