Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Kids Are Alright, The (Deluxe Edition)

Critique
Synopsis/présentation
Le bassiste John Entwistle, le chanteur Roger Daltrey, le batteur Keith Moon et le guitariste Pete Townshend forment le légendaire groupe rock The Who. C'est à eux que l'on doit quelques-unes des chansons les plus mémorables du répertoire Rock (Won't Get Fooled Again, Pinball Wizard, Who Are You et Baba O'Riley). Une des oeuvres marquantes du groupe est certainement aussi l'opéra-rock Tommy, dont l'adaptation cinématographique est disponible en format DVD.

Ce documentaire jette un regard sur le vie de ce groupe rock en juxtaposant prestations en concert et participation à des émissions télévisées, chaque segment étant séparé par une entrevue.


Image
Le film est présenté au format original de 1.85:1 d'après un transfert 16:9. De nombreux segments proviennent de source au format 1.33:1 et ont donc été recadrés afin d'être au format de 1.85:1. Ces recadrages sont bien faits et peu dérangeants.

Jeff Stein a réunit pour ce documentaire du matériel provenant de diverses sources: 35mm, 16mm, 8 millimètres, télévisés, kinescopes; en couleurs ou noir et blanc; PAL ou NTSC. Le réalisateur était évidemment tributaire de la qualité du matériel source. Celle-ci variant de mauvaise (un segment a été trouvé dans une corbeille à déchet) jusqu'à excellente (les séquences 35mm tournées spécifiquement en vu du documentaire). On remarque au fil de ce documentaire quelques parasites (points, marques, etc.) mais jamais au point d'être réellement agaçant.

On a, en vue de cette édition DVD, produit un nouveau transfert numérique. Le rendu final est excellent et jamais ce documentaire n'aura aussi bien paru. L'image n'est pas toujours nette, mais cela n'est imputable qu'au matériel source. En guise de preuve, les séquences les plus récentes (les interpétations de Baba O’Riley, Who Are You et Won’t Get Fooled Again) où la qualité d'image est superbe, offrant un bon niveau de détail et une image précise. Le rendu des couleurs, le niveau des noirs et le contraste, malgré un nouvel étalonnage, tendent un peu à fluctuer. Encore là, ceci est attribuable au matériel source.

La partie numérique du transfert est dans les bonnes normes du marché et aucun problème majeur n'a été constaté.


Son
Trois bandes sonores sont offertes, évidemment toutes en anglais. Il y a donc des mixages DTS, Dolby Digital 5.1 et Dolby 2.0 stéréo. Il est impossible de commenter d'un bloc la partie audio de ce documentaire, puisque la qualité des sources d'enregistrement varient.

Baba O'Riley, Who Are You et Won't Get Fooled Again furent enregistrés en mai 1978 exclusivement pour ce documentaire. Ces performances s'avèrent aussi être les dernières du batteur Keith Moon, décédé en septembre 1978. La qualité d'enregistrement pour ces segments est excellente. Le positionnement des éléments sonores pour ces interprétations est cohérent avec l'emplacement du musicien sur scène (la basse d' Entwistle vers la gauche, la guitare de Townshend vers la droite et la voix Daltrey surtout dirigé vers le canal central avant). La dynamique est bonne mais le son à surtout la force et l'impact que l'on s'attend d'un concert rock. L'ambiophonie est utilisé intelligemment, jamais avec excès.
Bien sûr, tous les segments n'ont pas le même impact sonore, qu'on pense à celui de Woodstock '69 ou des participation du groupe à différentes émissions de télévision des années soixante et soixante-dix. Néanmoins, le travail de restauration audio de Ted Hall est assez efficace pour rendre correctement les performances du groupe, sans trop de bruits, parasites ou distortions.
Pour les entrevues, les échanges/dialogues sont presques toujours intelligibles. Seul pour quelques documents plus âgés, le son parait étouffé et les dialogues moins nets.

Le film peut aussi être accompagné d'une piste de commentaires audio animée par l'historien rock Martin Lewis (modérateur), le réalisateur Jeff Stein et le producteur de cette édition DVD, John Albarian. Les sous-titres, couvrant les entrevues et les paroles des chansons, ne sont offerts qu'en anglais. Aussi, d'autres sous-titres permettent de connaître le lieu, l'occasion et l'année d'enregistrement de chacun segment.


Suppléments/menus







Conclusion
The Kids Are Alright met en scène The Who à ce qui est probablement l'apogée de leur carrière.
Pioneer offre ici une édition que leur rend certainement hommage. La qualité d'image n'est limitée parfois que par le matériel source, tandis que la portion audio a très intelligemment (et respectueusement) été retravaillé.

Deux éditions sont disponibles. La première, simple disque et critiquée ici, offre une piste de commentaires audio et un livret de 32 pages portant sur le film. La seconde version offre le même premier disque, mais aussi un deuxième disque incluant des entrevues, des séquences multi-angle et quelques documentaires (dont un sur la restoration du film). En considérant la différence de prix, l'édition deux disques est facilement recommendable. Un bon achat pour les amateurs de Rock... un achat indispensable pour les amateurs de The Who.


Qualité vidéo:
4,0/5

Qualité audio:
4,0/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,9/5

Note finale:
3,8/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2003-10-21

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 JVC AV-36330, Récepteur/Lecteur DVD/Enceintes Pioneer HTD-510-B.

Le film

Titre original:
Kids Are Alright, The

Année de sortie:
1979

Pays:

Genre:

Durée:
109 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Pioneer Entertainment

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise DTS
Anglaise Dolby Digital 5.1
Anglaise Dolby 2.0 Surround

Sous-titres:
Anglais

Suppéments:
Piste de commentaires audio.

Date de parution:
2003-09-30

Si vous avez aimé...