Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Radio Day

Critique
Synopsis/présentation
Radio Days est le dernier film du plus récent coffret Woody Allen Collection à paraître chez MGM. Il s'agit de l'oeuvre la plus personnelle de l'auteur basée sur des souvenirs d'enfance. Allen jette ici un regard nostalgique et amusé sur l'âge d'or de la radio américaine, source de sa culture et de son imaginaire.
Allen profite de l'occasion pour brosser un tableau à la fois réaliste et comique d'une famille juive d'un quartier populaire de New York. Cette famille vit au rythme des émissions hebdomadaires qui meublent l'imaginaire de chacun de ses membres, leur permettant de surmonter la morosité du quotidien. Ce médium de masse a joué un rôle particulièrement important dans la construction du "Melting Pot" américain. En effet, la radio a su créer une proximité, chose dont les autres médias de l'époque étaient incapables. À cet effet, mentionnons l'épisode de la petite fille tombée dans le puits, moment dramatique s'il en est, qui tient tous les auditeurs en haleine.
Woody Allen est absent comme comédien, mais narre le récit en voix hors-champ. Il laisse plutôt la place à ceux qui ont cru en lui pendant de nombreuses années. Pensons naturellement à Tony Roberts, Dianne Wiest, Mia Farrow et même Diane Keaton qui exécute un court numéro de chant. En les présentant comme des artisans de la radio, Allen leur rend en quelque sorte hommage. On peut aussi y voir une page de sa production cinématographique qui se tourner: en effet, plusieurs de ces comédiens disparaîtront des films d'Allen par la suite.
À la fin de Radio Days, Allen évalue la distance qui le sépare de ce monde disparu. Son constat est triste: le réalisateur voit tous ses souvenirs s'estomper d'année en année, comme préfigurant une mort inéluctable. Ce n'est certes pas un hasard si cette oeuvre se termine un soir de Saint-Sylvestre, à l'aube d'une nouvelle année.


Image
L'interpositif utilisé pour la numérisation est meilleur que celui d'Hannah and Her Sisters. Il est pratiquement sans parasite. Sans être exceptionnel, cet état est néanmoins très satisfaisant.
Comme pour tous les autres titres de cette collection, le transfert numérique est anamorphique au format de 1.85:1. Par moments, l'image montre de petits défauts de compression, mais le rendu de l'ensemble est généralement acceptable.
La photographie de Carlo Di Palma, avec ses éclairages intérieurs diffus et ses couleurs très chaudes et saturées, est bien servie par ce transfert. La colorimétrie de la photographie tend vers l'orangé, ce qui donne des teints plus basanés à la peau des personnages. Les noirs sont stables et suffisamment profonds.
La définition offre un bon niveau de détails, mais on a déjà vu mieux en la matière. Le contraste est plus que satisfaisant, offrant une image présentant beaucoup de relief. Pour une édition économique, ce transfert est tout à fait acceptable.



Son
Avec cette édition, la MGM offre trois bandes sonores : anglaise, française et espagnole, toutes Dolby Digital 2.0 monophoniques de très bonne qualité. La version française se compare techniquement à la version anglaise et ne comporte pas de défaut particulier.


Suppléments/menus
Comme pour toutes les éditions à prix économique de la MGM/UA, le seul supplément offert est la bande-annonce du film. Notons qu'on retrouve un livret de deux pages dans le boîtier. Ce texte, en anglais seulement, situe très bien l'oeuvre dans son contexte de production.




Conclusion
Cette édition n'est pas parfaite, mais s'avère tout à fait acceptable pour les cinéphiles qui apprécient l'oeuvre du prolifique cinéaste. L'image est d'une qualité honnête et agréable à regarder. Il est certain que les DVDphiles perfectionnistes pourront trouver matière à critique, mais le film dépasse largement ses quelques petits défauts.



Qualité vidéo:
3,6/5

Qualité audio:
3,5/5

Suppléments:
1,0/5

Rapport qualité/prix:
4,0/5

Note finale:
3,1/5
Auteur: Sylvain Lafrenière

Date de publication: 2001-11-23

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC Toshiba 32 pouces, Récepteur Sony STR-DE945, Lecteur DVD Sony DVP-S360, enceintes Energy, câbles Cable Accoustic Research

Le film

Titre original:
Radio Day

Année de sortie:
1987

Pays:

Genre:

Durée:
85 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
MGM

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby mono
Française Dolby mono
Espagnole Dolby mono

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
Livret et Bande-annonce

Date de parution:
2001-11-06

Si vous avez aimé...