Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Tomb of Ligeia, The / An Evening with Edgar Allan Poe

Critique
Synopsis/présentation
The Tomb of Ligeia est un film à part dans la série des adaptations d'Edgar Allan Poe par Roger Corman, en ce sens qu'il a bénéficié d'un budget supérieur permettant une partie du tournage en extérieur et en Angleterre.

On y suit Vernon Fell (Vincent Price) alors qu'il enterre sa compagne Ligeia dans leur étrange demeure (une ancienne abbaye en ruines).
Il rencontrera la belle Lady Rowena (Elisabeth Shepherd), fille du seigneur local, qui l'aidera à se consoler et avec laquelle il se mariera. Mais dès leur retour de voyage de noces, Vernon est obsédé par l'image de sa femme défunte et surtout persuadé que celle-ci voulait vivre si fortement qu'elle a vaincu la mort et est revenue sous la forme d'un chat noir. Les époux qui devaient vendre l'abbaye n'en partiront plus !!

Corman eut la chance de collaborer avec l'excellent Robert Towne (Chinatown, Marathon Man, Greystoke), alors à ses débuts, qui lui fournit un scénario profitant de ces possibilités nouvelles et restituant bien l'esprit du poême original. Le film s'intéresse donc à l'aspect tragi-romantique de ses personnages principaux et une grande partie de ses scènes se déroulent à l'air libre et en pleine lumière, ce qui contribue à rendre d'autant plus fortes les scènes cruciales se déroulant en intérieur.
Le lieu exceptionnel déniché par Corman est pour beaucoup dans l'ambiance du film et lui permet une mise en scène aérienne qui colle parfaitement avec le thème de Ligeia refusant de mourir et ne faisant plus qu'un avec cette abbaye mystérieuse, malgré le tournage majoritairement en plein jour.
De plus, le gothique déja prononcé de l'histoire est renforcé par ce lieu ainsi que par les magnifiques décors intérieurs.
Vincent Price est plus sobre dans ce rôle qui marquera sa dernière collaboration avec Corman. Sa capacité à faire passer quasi simultanément une certaine fragilité et un aspect effrayant est un atout qui lui a beaucoup servi lors de sa carrière. Pour le rôle de Verden Fell, de telles capacités étaient requises et Price donne en plus une dimension romantique en diable à son personnage.
Elisabeth Shepherd incarne une Lady Rowena des plus convaincantes et qui pour une fois parvient à tenir tête à Vincent Price en tant que son égale. Son double rôle lui permet de démontrer l'étendue de ses talents d'actrice.
Un film comme on n'en fait plus et qui prouve que Roger Corman vaut bien mieux que sa réputation. Les amateurs de vrai fantastique (le sérieux pas celui au rabais et au second degré que l'on nous sert actuellement) trouveront leur bonheur avec cette oeuvre respectant pour le meilleur les codes du genre, mais étant également capable d'étonner par sa beauté visuelle et sa mise en scène baroque.

An Evening with Edgar Allan Poe n'est pas un film à proprement parler mais une série de monologues en costumes filmés pour la télévision américaine. Vincent Price y joue 4 histoires : The Tell-Tale Heart, The Sphinx, The Cask of Amontillado, The Pit and the Pendulum.
Il réussit à faire ressortir de façon saisissante toute la folie, le côté effrayant et romantique des textes de E. A. Poe, tout en respectant leur rythme particulier. Il prouve ainsi si besoin était qu'il fut un immense acteur et que sa légendaire tendance au cabotinage n'était dictée que par les réalisateurs des oeuvres dans lesquelles il joua.
Ce programme devrait être présenté dans les écoles en guise d'introduction à l'écrivain de façon ludique, passionnante et respectueuse.

Un film parmi les meilleurs de Roger Corman, un Vincent Price magistral sur les deux programmes, une Elisabeth Shepherd qui lui tient tête de belle façon, font que ce double programme est un achat indispensable surtout lorsque l'on considère son prix de vente dérisoire.


Image
Pour The Tomb of Ligeia l'image est présentée au format respecté de 2.35:1 d'après un transfert 16:9.
La définition générale est absolument excellente. L'interpositif est quasiment immaculé et seules deux ou trois poussières peu gênantes sont présentes. La finesse des détails élevée permet de profiter au maximum de la qualité des superbes décors et costumes.
Le rendu des couleurs est également d'un haut niveau. Quelques passages en pleine lumière apparaissent un peu moins bien saturés mais l'ensemble est remaquable, naturel, constant et bien saturé (spécialement le rouge des tenues de chasse).
Le contraste est lui aussi fort bien géré et évite toutes les brillances.
Les passages sombres sont impeccablement restitués grâce des noirs aussi purs et profonds que ce que l'on peut espérer pour un tel film.
Les magnifiques dégradés sont également à souligner tant ils permettent de bien apprécier le joli travail d'Arthur Grant sur la photographie.
La partie numérique est impeccable, ne générant aucun défaut notable.

L'image de An Evening with Edgar Allan Poe est présentée au format respecté de 1.33:1 d'après un transfert 4:3.
Son origine télévisuelle est immédiatement visible et si son rendu est très mauvais pour nos standards actuels, il faut garder en tête le fait qu'il s'agit de documents datants de 1970.
Une fois que l'on s'y est habitué et si l'on tient compte des précédentes restrictions, ce transfert s'avère tout à fait regardable.


Son
La seule bande-son disponible concernant The Tomb of Ligeia est en Anglais (Dolby Digital 1.0 mono).
Sa dynamique est de bonne qualité. Sa présence et sa spatialité sont bien développées pour une oeuvre de cette époque et ce budget.
La musique est fort bien rendue et parfaitement intégrée au reste de la bande-son.
Les dialogues sont en permanence parfaitement intelligibles, ne laissant echapper que très peu de parasites et ce même à fort volume.
Les basses fréquences sont étonnamment présentes et profite de fort belle manière aux scènes de chasse et au dénouement du film.
Les sous-titres sont disponibles en Anglais, Français et Espagnol.

La seule bande-son disponible concernant An Evening with Edgar Allan Poe est en Anglais (Dolby Digital 1.0 mono).
Sa dynamique est limitée mais suffisante pour un tel programme. Sa présence et sa spatialité sont également limitées mais cela importe peu étant donné la nature du programme.
Le monologue de Vincent Price est toujours parfaitement intelligible et sans traces gênantes de parasites ou de distortion.
Les basses fréquences sont absentes mais cela n'est pas gênant pour cet ensemble.
Deux bandes qui, sans faire preuve de qualités extraordinaires, remplissent leut office de façon impeccable.


Suppléments/menus
Nous avons été très agréablement surpris par la présence de deux commentaires audio, de qualité qui plus est.
Sur la 1ère face du disque sont donc proposés deux commentaires audio et une bande-annonce.
Le commentaire de Roger Corman s'avère passionnant au niveau technique malgré quelques gros blancs. Il revient en détails sur la production du film, des anecdotes de tournage et ses choix techniques. Ce commentaire, malgré son manque de rythme, est indispensable pour les amateurs du cycle Poe de Corman.
Le second commentaire est en fait une entrevue de l'actrice principale Elisabeth Shepherd par David Del Valle. Ce dernier lui pose des questions intéressantes concernant majoritairement l'action se passant à l'écran, et les réponses de Mme Shepherd sont toujours intelligentes et fines, nous renseignant sur l'état d'esprit de l'équipe lors du tournage et les intentions de Corman.
Une bande-annonce du film de qualité honorable est également disponible.

Aucun supplément n'est proposé pour An Evening with Edgar Allan Poe.
Le simple fait de trouver des suppléments sur des éditions à un tel prix est notable, mais quand en sus ils sont passionnants et complets cela devient exceptionnel.



Conclusion
Une édition de belle qualité et pour un prix toujours aussi bas. Si la qualité vidéo d'An Evening with Edgar Allan Poe traduit bien son origine télévisuelle, le transfert de The Tomb of Ligiea s'avère somptueux. La qualité sonore est également au rendez-vous, ainsi que les suppléments sous forme de deux commentaires audio instructifs.

The Tomb of Ligeia est le seul film de la série des adaptations de Poe par Corman à se dérouler en extérieur et cela lui confère un charme différent.
Corman y continue à tourner dans un magnifique scope et ses amples mouvements de caméra sont ici parfaitement à leur aise.
Le traitement de cette histoire envoûtante est linéaire mais fort bien construit au niveau des personnages comme de la complexité de certaines scènes.
Vincent Price s'y montre très convanicant et un peu moins grandiloquent qu'à son habitude et trouve en Elisabeth Shepherd une partenaire largment à sa hauteur.
Un film traversé de moments étranges et angoissants tout à fait dans le ton de l'oeuvre du poète du macabre.
An Eveninig with Edgar Allan Poe est une production pour la télévision américaine au cours duquel l'immense Vincent Price nous démontre de façon évidente son talent d'acteur. Il récite en costumes et au sein de décors relativement sommaires les textes du poète.
Et son génie éclate littéralement. Si ces récits sont moins abordables qu'un film, le fait que le texte soit respecté et surtout déclamé par un grand comédien les rendent indispensables pour les amateurs.
Un titre DVD à posséder absolument dans sa collection pour les amateurs de Poe, de Price, de Corman et de fantastique en général.



Qualité vidéo:
3,8/5

Qualité audio:
3,6/5

Suppléments:
4,0/5

Rapport qualité/prix:
4,2/5

Note finale:
3,9/5
Auteur: Stefan Rousseau

Date de publication: 2003-10-01

Système utilisé pour cette critique: Projecteur Sharp XV Z9000, Lecteur de DVD Toshiba SD500, Recepteur Denon, Enceintes Triangle, Câbles Banbridge et Real Cable.

Le film

Titre original:
Tomb of Ligeia, The / An Evening with Edgar Allan Poe

Année de sortie:
1965

Pays:

Genre:

Durée:
82 / 53 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
MGM

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1

Format d'image:
2.35:1 et 1.33:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby mono
Anglaise Dolby mono

Sous-titres:
Anglais
Français
Espagnol

Suppéments:
deux commentaires audio, bande-annonce / aucun

Date de parution:
2003-08-26

Si vous avez aimé...