Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Filles perdues, cheveux gras

Critique
Synopsis/présentation
Cette originale comédie musicale, qui a fait parler d'elle lors du Festival des Films du Monde en 2002, raconte l'histoire de trois jeunes femmes perdues dont les destins vont se croiser au moment où leurs vies semblent totalement hors de contrôle. Lors de leurs pérégrinations elles vont rencontrer une galerie de personnages eux aussi hauts en couleur, comme un ethnologue, un guerrier massaï, des femmes girafes, des incas...


Image
L'image est proposée au format respecté de 1.85:1 d'après un transfert 4:3.

Disons le franchement, voici un des pires transferts que nous ayons vu. La vidéo a été transcodée de PAL en NTSC, en utilisant une méthode appelée "frame blending" (mélange d'images) qui, à partir des 25 images/seconde du PAL, extrapole 30 images/secondes par une série de fondus. En ajoutant le fait que le transfert n'est pas optimisé 16:9 mais qu'il s'agit là d'un "letterbox" 4:3, la netteté apparente est très moyenne, surtout lors de mouvements de caméra. Sur les plans fixes, c'est un peu mieux, et on peut apprécier un niveau de détail et des textures corrects sans être vraiment bons.

Les couleurs sont parfois délavées (ce qui est peut-être un choix du réalisateur lors de l'étalonnage), parfois franchement trop vives (ce qui par contre semble dû au fait que le PAL et le NTSC ne représentent pas les couleurs de la même manière, ce dont il faut tenir compte lors d'un transcodage). Sans doute à cause de ce transcodage, les tons de peau semblent étrangement froids. On notera aussi que tout au long du film, il semble y avoir un décalage de quelques pixels entre la luminance et la chrominance, particulièrement visibles lors des séquences les plus colorées.

Le contraste et la brillance (niveau des noirs) sont correctement réglés et ne subissent pas de fluctuation. Les zones sombres de l'image sont du même niveau que les zones plus claires, mais ne souffrent pas de blocages dans les dégradés.

Ce type de transcodage, en plus d'apporter de nombreux parasites, rend le matériel difficile à compresser. Ici, la compression est catastrophique, manifestement faite à la va-vite, en une seule passe et à un taux constant de 5Mbits/seconde. Le résultat est intéressant, certains objets subissant carrément des déformations lorsqu'ils traversent l'écran. Les macroblocs et fourmillements sont évidemment quasiment omniprésents. Heureusement, aucune sur-accentuation des contours n'est visible.

La capture d'écran ci-dessous (en dessous de celle des menus) révèle le type d'artefacts que l'on peut subir à cause de la méthode de transcodage utilisée.


Son
L'unique bande son proposée est la version originale française en Dolby 2.0 Surround. Aucun sous-titre n'est proposé.

Il ne faut pas s'étonner que le champ sonore ne soit pas très immersif, car il ne s'agit pas là d'une bande-son multicanaux 5.1. La séparation des canaux est moyenne, surtout en ce qui concerne l'ambiophonie, à cause du multiplexage, et la dynamique est plutôt limitée. La trame sonore, très bien intégrée, démontre une belle fidélité, et rend justice aux amusantes chansons qui parsèment le film. Les dialogues sont toujours parfaitement intelligibles. Les effets utilisant les fréquences en bas du spectre sont rarissimes, et le canal .1 (LFE) est inexistant, le format 2.0 n'en comportant pas.

L'absence d'une bande-son multicanaux est en rapport avec la pauvreté de cette édition, qui décidément n'offre guère plus qu'une antique cassette VHS.



Suppléments/menus







Conclusion
Cette édition manifestement bâclée ne mérite absolument pas d'être achetée. C'est très dommage car le film, original et déjanté, mérite d'être vu au moins une fois. On peut espérer trouver ce film en location dans les vidéoclubs n'offrant pas que des blockbusters américains sur leurs étagères.


Qualité vidéo:
1,5/5

Qualité audio:
2,5/5

Suppléments:
0,5/5

Rapport qualité/prix:
1,0/5

Note finale:
1,5/5
Auteur: François Schneider

Date de publication: 2003-10-02

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 Panasonic CT-36D11E / Moniteur ViewSonic P95f, PC avec GeForce3 et Sonic CinePlayer, Récepteur Denon AVR-1602, Enceintes Wharfedale Cinestar 30 (5 Vivendi Modus Cube + 1 PC-8).

Le film

Titre original:
Filles perdues, cheveux gras

Année de sortie:
2002

Pays:

Genre:

Durée:
100 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
K.Films Amérique

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-5 (simple face, simple couche)

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
Non

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Française Dolby 2.0 Surround

Sous-titres:

Suppéments:
Raccourcis vers les chansons

Date de parution:
2003-03-25

Si vous avez aimé...