Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Anger Management

Critique
Synopsis/présentation
Après une tentative ratée dans un rôle dramatique, Adam Sandler retourne à ce qui l'a rendu célèbre: la comédie. Dans Anger Management, Sandler incarne Dave Buznik, un dessinateur de vêtements pour chats qui, après un incident dans un avion, se voit contraint de suivre une thérapie pour contrôler sa colère. Son psychiatre, joué par Jack Nicholson, emploie des techniques particulièrement étranges et inhabituels. Notons la présence de nombreux caméos dont John McEnroe, Roger Clements, Derek Jeter et l'ex-maire de New York, Rudolph Giuliani.


Image
Le film est présenté au format respecté de 2.40:1 d'après un transfert 16:9 (ou dit anamorphosé).

L'interpositif utilisé est récent et propre, vierge de tout parasite. La définition générale est bonne et l'image offre un bon niveau de détails. Les textures sont correctement rendues, toujours en gardant une belle finesse. L'étalonnement des couleurs est parfaitement contrôlé. La palette de couleur est pleinement saturée mais toujours en évitant les débordements incontrôlés. Les tons de peau sont naturel, sans dominantes. La brillance (le niveau des noirs) est correctement ajusté. Les parties sombres offrent de bons dégradés menant à des noirs purs, mais dont l'intensité tend à fluctuer d'une scène à l'autre. Les contrastes sont proprement gèrés.

Pour ce qui est des problèmes strictement relié au transfert, on ne note qu'une légère sur-accentuation des contours, trop faible pour être dérangeante.

Le changement de couche survient après 49 minutes et 13 secondes.


Son
Deux bandes sonores 5.1 sont offertes: l'une en anglais et l'autre en français.

Le mixage original (anglais Dolby Digital 5.1), sans être exceptionel, est de bon aloi. Le dynamique s'élève d'un cran lorsque comparé à d'autres comédies produites récemment. Le champ sonore se déploi essentiellement des enceintes avants, mais les concepteurs de cette bande-son ont su utiliser adroitement les canaux d'ambiophonie pour appuyer certaines scènes clées du film. L'espace sonore n'est pas des plus structuré, mais offre quelques transitions (stéréophoniques et avant/arrières). Le timbre des voix est naturel et les dialogues toujours intelligibles. On note au passage une trame sonore joliement reproduite où la présence et la fidélité sont à remarquer. Les basses, sans être la principale force du mixage, sont correctement rendues. L'utilisation du canal .1 (LFE) est limitée.

Le doublage français, au format Dolby Digital 5.1, n'est pas mauvais. Mais comme tout doublage, les sons d'ambiance tendent à être écrasés par le doublage.

Des sous-titres anglais et français sont disponibles.



Suppléments/menus








Conclusion
Anger Management est hors de tous doutes un succès commercial et les efforts mis pour cette édition le prouve bien. L'image n'affiche que de légères imperfections et le son est pleinement fonctionnel. Du côté suppléments, ceux-ci sont divertissants. Les amateurs de Sandler seront comblés.


Qualité vidéo:
3,7/5

Qualité audio:
3,5/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,6/5

Note finale:
3,6/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2003-08-26

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 JVC AV-36330, Récepteur/Lecteur DVD/Enceintes Pioneer HTD-510-B.

Le film

Titre original:
Anger Management

Année de sortie:
2003

Pays:

Genre:

Durée:
106 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Columbia Tristar

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.40:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Française Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais
Français

Suppéments:

Date de parution:
2003-09-16

Si vous avez aimé...