Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Rocky (25th Anniversary Edition)

Critique
Synopsis/présentation
Le cinéma américain a propention a créer des héros. Ainsi, en 1976, une petite production d'à peine 1,1 millions de dollars américains permi à Rocky Balboa de voir le jour dans l'esprit de milliers de gens. Sylvester Stallone rédigea un scénario dans lequel il créa le personage de Rocky à partir de Chuck Wepner, un boxeur sorti de nul part, qui avait défié le champion en titre de l'époque Muhammad Ali. Rocky (Stallone), boxeur de quartier et casseur de jambes, voit son destin chambouler lorsqu'il se fait proposer d'affronter le champion poids-lourd en titre, Apollo Creed (Weathers). Le scénario ne porte cependant pas uniquement sur la boxe, une histoire d'amour s'entremêle au fil de l'histoire sans toutefois tomber dans la facilité. Rocky doit ainsi gagner à la fois son combat et le coeur de la timide Adrian (Shire).
Marqué du triste réalisme des quartiers défavorisés typiquement américains, l'histoire trouve aussi ses forces à travers les dialogues. À voir la performance de Stallone dans ce film, on a peine à croire qu'il soit devenu aussi médiocre aujourd'hui, lui qui après ce film était promis à une belle carrière. Ce rôle lui a d'ailleurs valu une nomination aux Oscars pour la catégorie du meilleur premier rôle, il obtint également une nomination pour le meilleur scénario.
Ce long métrage, sotit de nulle part remporta l'Oscar pour le meilleur film de 1976 devançant des productions telles All The President Men, Bound For Glory, Network et Taxi Driver. Le film fût également récompensé pour le meilleur montage (Scott Conrad/Richard Halsey ) et le meilleur réalisateur (John G. Avildsen). On compte aussi les nominations pour la meilleure actrice (Shire), le meilleur acteur de soutien (Young et Meredith). Notons également une trame sonore percutante composée par Bill Conti.
Rocky est une allégorie cinématographique du rêve américain. L'homme, l'individu triomphant dans l'adversité sans y perdre sa nature humaine.


Image
MGM offre ici Rocky: Special Edition en format original 1.85:1 d'après un nouveau transfert anamorphique. Bien que supérieur à l'édition précédente (non-anamorphique) la qualité de l'image est adéquate mais sans plus. La définition générale est passable, on aurait souhaité plus de piqué. Le rendu des couleurs est juste mais manque souvent d'aplomb, déjà la brillance des couleurs de la pellicule originale s'estompent (sauf pour les nuances de rouge). Le dégradé des parties sombres manque de subtilité et les noirs manquent de profondeur.
Chose positive on remarque peu d'artéfacts et de points blancs, signe que l'on a nettoyé quelque peu l'interpositif utilisé. Un rendu général passable mais sans plus.


Son
Cette édition proposee quatre bandes sonores: anglaise Dolby Digital 5.1/1.0 (originale), française Dolby Digital 5.1 et une espagnole Dolby Digital 1.0.
Les qualités de ces bandes-son varie d'acceptable à faible. D'abord, il faut mentionner que les bandes-son 5.1 ne sont pas utilisées à leurs plein potentiel. Durant la grande majorité du film, le son ne provient que du canal central. Comme pour beaucoup de remixage 5.1 de vieux films on s'est contenté d'utiliser les canaux d'ambiophonie pour la trame-sonore, il est dommage que l'on ait pas utilisé les possibilités d'un mixage multi-canal pour mieux immerger le spectateur dans une atmosphère sonore plus enveloppante. Seul point fort de ce remixage; une bande aux fréquences normalisées (rien de trop aigüs) et plus de définition que la bande mono anglaise.
La qualité de l'enregistrement est tributaire du faible budget consacré au film et le DVD ne fait que la reproduire; Les dialogues sont parfois à la limite de l'intelligible. Le canal d'extrême-basses (.1 LFE) n'est que très peu utilisé. La bande-sonore française 5.1 semble, pour sa part, étouffé et manque de naturel. Il y option de sous-titrage en anglais et français.


Suppléments/menus
Voici le côté le plus interessant de cette édition DVD. On offre d'abord une piste de commentaires audio avec le réalisateur, les producteurs (Winkler et Chartoff), l'actrice Talia Shire et l'acteur Burt Young. Cette piste est truffée de détails concernant le scénario, le choix des endroits de tournage, la manière dont Young et Shire voient leur personnage et bien sur des anecdotes sur la réalisation. Dans l'ensemble, cette piste de commentaire complète bien le long métrage quoi que certaines longueurs sont présentes.
Vient ensuite un commentaire vidéo de 28 minutes avec Sylvester Stallone. Ce commentaire plutôt intéressant recueille les pensées de Stallone à propos du film, du personnage, des acteurs du script et de faits divers entourant la production. Il s'agit du meilleur supplément inclu dans cette édition compte tenu de son hôte à la fois scripteur et principal interprète. Stallone, face à la caméra, explique ses sentiments et ses pensées par rapport à cet expérience cinématographique qui l'a propulsé dans le firmament d'Hollywood. Très réussit!
Trois courts segments sont aussi inclus. Le premier présenté par le réalisateur, montre quelques séquences filmées avec une caméra 8mm durant les répétitions du combat final. On offre ensuite deux hommages, l'un à Burgess Meredith (d'un intérêt mitigé) et l'autre au directeur-photo James Crabe. Le premier segment devient blasant au bout d'une dizaine de minutes puisqu'il n'est question que d'un combat chorégraphié entre Stallone et Weathers. Ce supplément a sa place, mais quelques minutes en moins n'auraient élevé l'intérêt. Les deux hommages sont simplement construit à partir des témoignages d'amis des défuntes personnes. On y raconte surtout de courtes anecdotes sur leurs vies. Finalement, on peut visionner les bandes-annonces du film et des 4 suites ainsi que quelques publicités pour la télé.



Conclusion
Cette édition de Rocky est quelque peu décevante; tant pour l'image que pour le son. Seuls les suppléments donnent un peu de lustre à ce titre. Cette édition va bien au dela de la première offerte par MGM en 1997 mais ne constitue certainement pas une référence.




Qualité vidéo:
2,9/5

Qualité audio:
2,8/5

Suppléments:
3,8/5

Rapport qualité/prix:
3,8/5

Note finale:
3,4/5
Auteur: Eric Martineau

Date de publication: 2001-04-21

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 Sony Trinitron KV-2780R, Récepteur Denon AVR-3200, Lecteur DVD Toshiba 3108, enceintes Paradigm, câbles Monster Cable

Le film

Titre original:
Rocky

Année de sortie:
1976

Pays:

Genre:

Durée:
119 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
MGM

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Anglaise Dolby mono
Française Dolby Digital 5.1
Espagnole Dolby mono

Sous-titres:
Anglais
Français

Suppéments:
Pistes de commentaires audio, commentaire vidéo, reportage, segments hommages, bande-annonces, matériel publicitaire

Date de parution:
2001-04-24

Si vous avez aimé...