Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Trailer Park Boys: The Movie

Critique
Synopsis/présentation
Après une tentative de vol terriblement ratée, deux amis de longues dates, Ricky (Robb Wells) et Julian (John Paul Tremblay), sont condamnés à quelques mois en prison. Bien que la situation affecte beaucoup Julian, Ricky est comme un poisson dans l’eau et se fait même un plaisir d’être gardien de but pour l’équipe de hockey des prisonniers. À quelques jours seulement du tournoi annuel contre les gardiens, Ricky apprend une terrible nouvelle: Julian et lui sont libérés. De retour dans leur Trailer Park, les deux retrouvent leur ami commun, Bubbles (Mike Smith), et planifient déjà leur prochain coup, celui qui leurs permettra de finalement arrêter cette vie de petites arnaques et vivre paisiblement dans leurs maisons-mobiles.

Dérivé de la série télévisée du même nom, Trailer Park Boys nous présente la vie quotidienne des habitants des parcs à maisons-mobiles de la Nouvelle-Écosse. Filmé à la caméra-épaule et avec des confessions des personnages face à la caméra, le style parodie les émissions de télé-réalité comme The Real World et toutes les copies.


Image
Le film est présenté au format d’image respecté de 1.78:1 d’après un transfert 16:9.

Tourné sur une pellicule 16 millimètres, cette situation n’est pas une limitation budgétaire, mais plutôt un choix artistique pour mieux appuyer l’ambiance du film. Par conséquent, on ne peut pas blâmer la plupart des problèmes visuels sur le transfert seul. Par exemple, le grain omniprésent est une conséquence directe du choix de pellicule. Cependant, la présence de fourmillement est directement imputable à la compression. Pour ce qui est de la définition générale de l’image, celle-ci est bonne considérant le type de matériel source employé. Les textures ne profitent pas d’une incroyable précision, mais la situation pourrait être pire. La palette de couleur est correctement rendue, bien qu’inégale par moments. Le niveau de noir est correct, sans plus. Les contrastes causent quelques petits problèmes, affichant parfois une légère surbrillance. Les dégradés bloquent souvent prématurément, alors que les noirs sont loin d’être optimaux.

Le changement de couche, particulièrement mal placé, survient au beau milieu d’une scène après environ 76 minutes et 32 secondes.


Son
La version originale anglaise est offerte aux formats Dolby Digital 5.1 et Dolby 2.0 Surround. Le doublage très québécois, à l’image de Slap Shot, profite d’un mixage Dolby Digital 5.1. Une piste de commentaires audio en compagnie du réalisateur Mike Clattenburg est disponible.

À l’instar de l’aspect vidéo de cette édition, le mixage sonore n’a rien de véritablement exceptionnel. Le champ sonore met l’emphase sur les canaux avant, laissant les canaux d'ambiophonies silencieux. En fait, seules quelques rares scènes exploitent les enceintes arrières pour la reproduction d’effets sonores et pour la trame-sonore. Pour le reste, les arrières en restent au point neutre. Les dialogues sont relativement nets et intelligibles, bien que le style imité par cette production lui confère un aspect amateur. Par conséquent, il arrive que certaines paroles ne soient pas totalement intelligibles ou que d’autres sons empiètent sur celles-ci. La trame sonore en soit est très peu mise en premier-plan, car uniquement deux ou trois chansons ressortent de l’ensemble. Les basses semblent faibles comparativement au mixage en général, alors que les extrêmes graves ne sont certainement pas à la hauteur.

Des sous-titres anglais et français sont disponibles.


Suppléments/menus








Conclusion
Trailer Park Boys est une série télévisée qui est connue presque exclusivement au Canada anglais. Jamais doublée en français et jamais exportée aux Etats-Unis, il s’agit tout de même d’un concept original et qui offre un immense potentiel. En fait, la sortie du film a généré les plus grands revenus pour une première fin de semaine pour un film canadien… anglais !

Pour cette édition, Alliance Atlantis y est allée en grand considérant le potentiel de vente de ce produit au Canada. Le transfert nuit quelque peu à l’image, mais celle-ci était déjà difficile à gérer. Au niveau sonore, le mixage est fonctionnel considérant el style de production. Un doublage québécois à la Slap Shot est même offert... Les suppléments sont nombreux et variés, alternant informations et divertissement.


Qualité vidéo:
3,5/5

Qualité audio:
3,5/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,7/5

Note finale:
3,6/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2007-03-28

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 16:9 Hitachi 51F500, Récepteur/Lecteur DVD/Enceintes Panasonic SC-HT700

Le film

Titre original:
Trailer Park Boys: The Movie

Année de sortie:
2006

Pays:

Genre:

Durée:
87 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Alliance Atlantis

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Anglaise Dolby 2.0 Surround
Française Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais
Français

Suppéments:
Piste de commentaires audio, scènes inédites et prises alternatives, entrevues, vidéo-clip, séquences tournées dans les coulisses et bandes-annonces

Date de parution:
2007-02-20

Si vous avez aimé...