Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Edward Scissorhands (10th Anniversary Edition)

Critique
Synopsis/présentation
Parler des films de Tim Burton est malheureusement parfois répétitif. Pourquoi? Ce réalisateur tourne souvent le même film, en quête d'un absolu visuel. Les thèmes des réalisations de Burton sont récurants; une candide histoire d'amour, des personnages typés à l'extrême sur un fond d'histoire se comparant plus à des contes qu'à des scénarios solides.
Cependant dans ce genre Tim Burton est passé maître, peu peuvent se comparer à lui. Le visuel est inventif et époustouflant par son aspect féérique. Transformer une morne banlieu en un lieu visuellement accrocheur est une réussite indéniable d' Edward Scissorhands.
Dans une banlieu nommée Suburbia, Peg Boggs (Diane Weist) fait de la vente porte à porte de produits cosmétiques. Découragée par une journée infructueuse de travail elle décide de tenter sa chance en frappant à la porte du château voisinant sa banlieu. Elle y découvre Edward (Johnny Depp) un être doux mais affublé de mains formées de ciseaux en métal. Prise de pitié Peg Boggs le ramène chez elle ou Edward découvrira la vie d'une banlieu mais surtout Kim Boggs (Winona Ryder) la fille de Peg Boggs.
Deux actrices se distinguent, d'abord Diane Weist qu'on a pu souvent voir dans des films de Woody Allen et Kathy Baker dans le rôle d'une superbe banlieusarde quelque peu nymphomane... Edward Scissorhands a été mis en nomination au Oscars en 1991 pour les meilleurs maquillages et a gagné un BAFTA Film Award (version anglaise des Oscar) pour la meilleure direction artistique. Les Golden Globes avaient également mis en nomination Johnny Depp pour son interprétation dans ce film.



Image
Bien que dans l'ensemble de belle facture l'image présente quelques défauts parfois gênant. L'image est de format 1.85:1 (d'après un négatif de 1.37:1). Le transfert est anamorphique et certifié THX.
La luminosité générale est dans les normes, rien de délavé ou trop sombre. Le niveau de contraste dans son ensemble est peut-être très légèrement accentué ce qui fait à l'occasion perdre la finesse des détails de parties sombres.
Le plus agacant de ce transfert est cette balance de couleur qui tend vers le rouge, cela n'est pas sans rappeler certains transferts de Columbia/Tristar. Outre ce fait plutôt agacant les couleurs sont vives et rendent justice au film.
La définition est généralement bonne mais souffre en plusieurs moment d'un manque de piqué. Peu de trâc de pixelisation, en quelques moment une légère surdéfinition des contours. Peu ou pas de points blancs ni de défauts sur la péllicule.



Son
Il y a trois bandes-son; l'une anglaise 4.0, anglaise 2.0 et une bande française 2.0. La bande-son anglaise 4.0 est agréable mais à l'occasion un peu claire avec un manque d'impact qu'un canal .1 aurait sûrement contribué à améliorer. Le champ sonore est essentiellement localisé au niveau des enceintes avant, les effets ambiophoniques ne sont utilisés que pour la trame-sonore du film.
La bande-son française (2.0) est évidemment moins dynamique. Le niveau d'enregistrement nous a paru faible par rapport aux équivalents anglais, nous avons dû réajuster nos amplificateurs de plus de 8Db(+-) de plus pour obtenir le même niveau sonore.
Des sous-titres anglais et espagnol sont inclus.



Suppléments/menus
Malheureusement une édition dixième édition anniversaire un peu faible, non pas sur la quantité de suppléments mais bien leurs qualités.
Tim Burton n'est pas le plus volubile des réalisateurs, la piste de commentaires audio est entrecoupée de longues pauses. Entre les commentaires fleuves et éxagérément complexes ou ce type de commentaires anecdotiques il y a un juste milieu que nous aurions souhaité.
Une deuxième piste de commentaires audio est présente, elle est de Danny Elfman le compositeur de la trame sonore. Là encore de longue pose entrecouperont les commentaires, toutefois on sent la passion d'Elfman qui parle de son sujet avec un évident plaisir.
Les suppléments à proprement parlé se divisent en quatre sections.
Il y a d'abord ce court documentaire promotionel qui franchement nous apprend peu de chose sur le film. Une série d'images tournées lors de la réalisation du film entrecoupées de courtes entrevues.
Suis la section soundbites. Une collection d'entrevues réalisées avec Johnny Depp, Winona Ryder, Dianne Wiest, Tim Burton, Caroline Thompson, Alan Arkin, Vincent Price et Danny Elfman. Visiblement tourné à des fins promotionelles ces brèves entrevues sont intéressantes mais sans plus.
Vient ensuite la section des bandes-annonces au nombre de six, dont deux de 20 et 30 secondes en espagnol.
Finalement il y a cette section appelée concept art qui se résume à quelques dessins des costumes d'Edward Scissorhands.




Conclusion
Une édition dixième anniversaire quelque peu moyenne, ni mauvaise ni exceptionelle. L'image et le son sont acceptables mais rien pour redéfinir la norme et en faire une édition de référence.
Quand aux suppléments Fox, il s'agit plus d'une compilation d'éléments existants qu'un vrai travail de synthèse propre à une édtion dixième anniversaire.
Néanmoins c'est remarque cette édition est la meilleure, tout formats confondus, disponible sur le marché actuellement. Il serait agréable que Fox offre des sous-titres français plus régulièrement, la présence d'une bande-son française ne doit pas nécessairement exclure le sous-titrages.



Qualité vidéo:
3,6/5

Qualité audio:
3,6/5

Suppléments:
3,6/5

Rapport qualité/prix:
4,0/5

Note finale:
3,8/5
Auteur: Mathieu Daoust

Date de publication: 2000-08-25

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC Widescreen 16:9 Toshiba TheaterWide TW40X81, Récepteur Pioneer Elite VSX-07 TX, Lecteur DVD Pioneer Elite DV-37, enceintes Paradigm, câbles Monster Cable.

Le film

Titre original:
Edward Scissorhands

Année de sortie:
1990

Pays:

Genre:

Durée:
100 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Twentieth Century Fox

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Oui

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 4.0
Anglaise Dolby 2.0 Surround
Française Dolby 2.0 Surround

Sous-titres:
Anglais
Espagnol

Suppéments:
Galerie d'images, pistes de commentaires audio, entrevue, interviews, documentaire sur la réalisation, bandes-annonces

Date de parution:
2000-09-05

Si vous avez aimé...