Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Cleo from 5 to 7 (Criterion Collection)

Critique
Synopsis/présentation
La nouvelle vague, expression utilisée pour décrire les films d'une nouvelle génération de cinéaste français au début des années soixante, compta en ses rangs une cinéaste de grand talent: Agnès Varda. On doit aussi à cette réalisatrice Ulysse, Le Bonheur, Les Créatures et surtout Sans toit ni loi dont le titre américain est Vagabond (édition DVD proposée chez Criterion).
Cleo de Cinq à Sept, réalisé en 1962, a toutes les caractéristiques du mouvement nouvelle vague. Structure narrative innovatrice, tournage hors studio, caméra à l'épaule. La portée de cette nouvelle vague est immense et se ressent encore aujourd'hui. Par exemple Quantin Tarantino n`a jamais caché son admiration pour ce mouvement, ses films en portent les stigmates.
Cléo est une chanteuse désabusée, soucieuse de son apparence physique qui attend les résultats d'un prélèvement. Le cancer la guetterait...De cinq à sept Cléo vivra deux heures qui marqueront sa vie. Au fil de rencontres et moments dans Paris, un changement, une évolution l'affranchira de ses peurs.
Corrine Marchand (Cléo) et Antoine Bourseiller (Antoine) offrent des prestations convaincantes. Il faut noter les courtes apparitions de Michel Legrand, Anna Karina (figure emblématique de la nouvelle vague) et surtout un Jean-Luc Godard absolument méconnaissable.



Image
Ce film est présenté dans son format d'image original de 1.66:1, un format prisé en Europe.Cette oeuvre est entièrement en noir et blanc sauf pour la scène d'ouverure qui elle est en couleur.
Un nouveau transfert numérique a été préparé à l'occasion de la sortie de cette édition, celui-ci a été supervisé par la réalisatrice.
L'image est d'une belle facture. La définition va au dela de ce que l'on attend d'un film de cet âge. Le contraste est bien équilibré et l'étendue tonale des gris est optimale. Toutefois les noirs manquent à l'occasion d'une certaine profondeur.
Aucune sur-définition des contours ne nous est apparue, seule une légère pixelisation est visible par moments. Des parasites visuels sont parfois présents mais constitués de points blancs et non de rayures.


Son
La bande-son est, évidemment française, et Dolby Digital mono. Tout comme l'image la bande-son a été retravaillée. On a sûrement tiré le maximum du matériel existant. Un son acceptable mais qui manque de dynamisme surtout lorsque la trame sonore de Michel Legrand se fait entendre.
Heureusement les dialogues, éléments essentiels de ce film, sont nets et clairement intelligibles.


Suppléments/menus
Aucun supplément n'est offert. Seul un livret de trois pages écrit par Molly Haskell situe le film dans le contexte cinématographique français du début des années soixante. Bien que ce titre soit parmi les moins chers de Critérion il est difficile à croire que cet éditeur n'ait pas les moyens d'offrir plus. Où sont les notes de production, les biographies ou la bande-annonce? En fait, le minimum offert sur presque tous les DVD...




Conclusion
Des émotions partagées. D'une part Criterion propose un titre important que probablement personne n'aurait prit le risque de réaliser et d'une qualité respectable. D'autre part une édition incomplète et qui nous laisse sur notre fin.


Qualité vidéo:
3,8/5

Qualité audio:
3,0/5

Suppléments:
1,0/5

Rapport qualité/prix:
2,0/5

Note finale:
2,5/5
Auteur: Mathieu Daoust

Date de publication: 2000-06-04

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC Widescreen 16:9 Toshiba TheaterWide TW40X81, Récepteur Pioneer Elite VSX-07 TX, Lecteur DVD Pioneer Elite DV-37, enceintes Paradigm, câbles Monster Cable.

Le film

Titre original:
Cléo de cinq à sept

Année de sortie:
1961

Pays:

Genre:

Durée:
90 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Criterion

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.66:1

Transfert 16:9:
Non

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Française Dolby mono

Sous-titres:
Anglais

Suppéments:

Date de parution:
2000-05-16

Si vous avez aimé...