Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Mr. Deeds (Special Edition)

Critique
Synopsis/présentation
Longfellow Deeds vient tout juste d'hériter de 40 milliards de dollars, mais pour les obtenir, il doit se rendre à New-York. N'ayant jamais quitté son village natal, son arrivée dans la grande ville lui causera bien des problèmes.


Image
Ce film est disponible en deux versions: l'une est présentée au format respecté de 1.85:1 d'après un transfert anamorphosé et l'autre est une édition plein écran (4:3). malheureusement la copie reçue en vue de cette évaluation était celle plein écran. Toutefois, mis à part le format d'image, il est légitime de croire que le même transfert numérique à servit pour les deux éditions.

Comme pour presque toutes les productions aussi récentes, l'interpositif utilisé est propre et ne présente pratiquement aucun défaut. La définition est optimale; l'image laissant voir un niveau de détail remarquable. Les couleurs sont généralement bien reproduites; brillantes et pures. Bizarrement, on observe une légère sur-saturation des couleurs qui occasionne parfois de petits débordements (notemments dans les rouges). Bien que visible, ce problème n'est pas agaçant. La brillance (le niveau des noirs) est parfaitement ajusté tandis que les contrastes sont bien gérés.

Du côté numérique, on note quelques traces de fourmillement mais rien de réellement gênant.


Son
Nous retrouvons, avec cette édition, deux bandes sonores: Anglaisa (Dolby Digital 5.1) et Françaisa (Dolby 2.0 Surround).

La bande-son principale, offerte en Dolby Digital 5.1, est de bonne facture, mais sans réel éclat. La plupart des comédies de ce genre font un usage restreint des enceintes d'ambiophonies, et Mr. Deeds ne fait pas exception. Le champ sonore se déploit essentiellement des enceintes avants et avec un certain dynamisme, notamment lorsque la musique se fait entendre. Bien que le champ stéréophonique ne soit pas très articulé et détaillé, le son a néanmoins le mértite d'avoir une certaine profondeur. Quelques effets d'ambiance proviennent des enceintes arrières, mais ceux-ci manque d'impact (voir parfois de fidélité). Les dialogues sont nets et le timbre des voix naturels. Mise à part les pièces musicales qui ponctuent la bande-son, les basses ne sont pas l'apanage de cet enregistrement. L'usage du canal .1 (LFE) est inexistant.

La bande-son française est offerte en Dolby Surround, et est loin d'arriver au niveau de sa contre-partie anglaise. Encore une fois, le doublage fait en France ne s'avère pas approprier. De nombreuses références au football (américain) sont galvaudées par des anglicismes ou des expressions tout à fait hors propos. Nous remarquons aussi que nos cousins européens ont des difficultés avec la prononciation des noms de certains états américains...

Il y a option de sous-titrage en anglais et français.



Suppléments/menus








Conclusion
Le transfert vidéo de Mr. Deeds est de loin l'aspect le plus intéressant de cette édition DVD. Soutenu par une bande-son dans les normes et par des suppléments presque exclusivement promotionnels, Mr. Deeds plaira incontestablement aux amateurs d'Adam Sandler.


Qualité vidéo:
4,0/5

Qualité audio:
3,7/5

Suppléments:
-,-/5

Rapport qualité/prix:
3,5/5

Note finale:
3,5/5
Auteur: Martin Roy

Date de publication: 2002-10-31

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 JVC AV-36330, Récepteur/Lecteur DVD/Enceintes Pioneer HTD-510-B.

Le film

Titre original:
Mr. Deeds

Année de sortie:
2002

Pays:

Genre:

Durée:
97 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Columbia Tristar

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
1.85:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Française Dolby 2.0 Surround

Sous-titres:
Anglais
Français

Suppéments:
Piste de commentaires audio, documentaires, vidéo-clip, bandes-annonces, scènes inédites, bêtisier, oeufs de Pâques

Date de parution:
2002-10-22

Si vous avez aimé...