Facebook Twitter      Mobile RSS        
DVDEF

Matrix, The

Critique
Synopsis/présentation
Lors de sa sortie en salles en 1999, The Matrix su s'attirer la reconnaissance du public tout comme celle de la critique. Et pour cause! Les frères Wachowski (Andy et Larry) ont su redéfinir le genre cybernétique et délaisser les mondes fantaisistes créés de toutes pièces par l'entremise de l'informatique (Hackers). Ils font plutôt place à un décor plus près de la réalité du spectateur, quoique présenté d'un angle jusqu'ici inexploité. Inspirés par les films de Hong-Kong, les 2 frères repoussèrent les limites des effets visuels par l'apport d'une vision tri-dimensionnelle des acteurs figés dans un espace-temps. Cette prouesse technologique est depuis associée à ce film de science-fiction.
The Matrix, c'est ce monde imaginaire virtuel dans lequel nous sommes plongés à l'aube du 21e siècle, au moment même où l'être humain donne naissance à l'intelligence artificielle. Depuis, les rôles sont inversés et l'humain est désormais au service des machines. Ces dernières se servent de la bio-électricité que nous dégageons comme énergie vitale à leur fonctionnement. L'humain ne naît plus : il est cloné, exploité et gardé en captivité à son insu, persuadé que sa vie suit son cour normal par le truchement de la matrice. Thomas " Neo " Anderson (Keanu Reeves) est invité à découvrir cette Vérité lors de sa rencontre avec Trinity (Carrie-Anne Moss). Par son entremise et celle de Morpheus (Laurence Fishburne), il sera témoin de l'Apocalypse. Soumise aux entités du Mal, l'humanité se tourne alors vers son Sauveur (Neo) afin que le Bien triomphe. Mais le parcours sera parsemé d'embûches, un des fidèles trahissant son Maître… Allégorie futuriste sur le retour éventuel du Messie, des thêmes religieux s'avèrent le fil conducteur de cet œuvre qui pris l'affiche lors d'un certain week-end de Pâques !
Correctement joué et appuyé par de solides effets spéciaux, ce long métrage ne s'essouffle pas. Il faut noter la photographie particulière de ce film; la caméra est agile et audacieuse. La contribution de The Matrix au paysage artistique fut reconnut par de multiples récompenses dont 4 Oscars, soit ceux pour le meilleur montage, le meilleur montage sonore, la meilleure bande sonore et les meilleurs effets visuels.


Image
Présenté d'après un transfert anamorphique qui conserve le rapport original de l'œuvre (2.35:1), The Matrix a su bénéficier d'un interpositif d'excellente qualité lors de son pressage sur support DVD. La définition générale de l'image est plus qu'acceptable. La finesse des détails n'est jamais atténuée par la profondeur des noirs ou les parties sombres qui composent les plans. La luminance de l'image s'avère ainsi adéquate, de même que le contraste. Intentionnellement stylisées (le vert est prédominent tout au long du film), il est difficile de s'aventurer sur la justesse des couleurs. Signalons que les teintes demeurent tout de même naturelles, constantes, sans fluctuations, et qu'aucun débordement ne nuit à ce visionnement. C'est plutôt au niveau du transfert que les problèmes semblent émerger. Effets de compression, pixelisation et fourmillement sont tous des effets indésirables qui sont perceptibles (subtilement, certes!) à maintes reprises dans les (multiples) dégradés de l'image. Rien de dramatique, mais c'est tout de même dommage pour une œuvre dont l'immersion visuelle occupe un si grand rôle dans le plein déploiement de son épopée…



Son
Décevant également, l'unique présence d'une bande-son anglaise Dolby Digital 5.1. Néanmoins, si l'anglais ne vous rebute guère, vous serez comblé par le dynamisme et la puissance de cette trame toujours en mouvement! D'une présence imposante, le déploiement du champ sonore et l'utilisation des effets d'ambiophonies canaux à canaux sont judicieusement exploités. D'une spatialité enveloppante et agressive, cette bande-son se révèle immersive sans être étourdissante. D'une gamme dynamique très étendue, le volume se doit néanmoins d'être réglé à un niveau assez élevé, sans quoi les dialogues se perdent. Les basses sont énergiques, profondes et solides. Utilisées abondamment, elles appuient à merveille l'action " vibrante" qui se déploie sous nos yeux. La trame-sonore cyber-punk, quant à elle, complète judicieusement les scènes.
Notons finalement qu'il y a option de sous-titrage en anglais.


Suppléments/menus
Visiblement encouragé par le succès immense que connut The Matrix en salles, Warner Brothers n'a pas lésiné sur la quantité et la variété des suppléments. Tous accessibles depuis un disque simple face, double couche, les compléments sont répertoriés sous 2 catégories : Cast and Crew et The DreamWorld. La première partie recense les traditionnelles biographies et filmographies des artisans du film. En prime, un court documentaire digne de mention sur l'évolution des séquences d'effets visuels nommé What is the Concept? y est dissimulé. Or, c'est la deuxième partie qui retiendra davantage notre attention. En effet, c'est par le biais du DreamWorld que vous accéderez à une piste de commentaires audio animée par l'actrice Carrie-Anne Moss, l'éditeur Zach Staenberg et le superviseur aux effets spéciaux John Gaeta. Il s'agit d'une analyse teintée d'humour, d'anecdotes et empreinte d'une belle complicité entre les différents intervenants. Une seconde piste où la trame sonore a été isolée est aussi accessible, cette fois-ci commentée par le compositeur Don Davis. Ces pistes sont d'un intérêt particulier puisque certains trucages et toute la vision qui entoure la réalisation du film y sont révélés. Cependant, les nombreux temps morts finissent rapidement par agacer.
Par contre, HBO First Look : Making The Matrix (plus de 25 minutes) saura combler ceux qui se passionnent des prouesses techniques; entrevues, reportages en coulisses, scénarimages, trucages, montage… D'ailleurs, des versions plus complètes de certains segments de ce documentaire sont accessibles via 2 pilules rouges dissimulées parmi les menus de ce DVD, soit What is the Concept? et What is Bullet-Time? Ce dernier traite en long et en large de la technique appelée Bullet Time (une vision tri-dimensionnelle de plans statiques). L'information est directe et éducative, parfois complaisante mais non promotionnelle.
Enfin, Follow the White Rabbit vous offre l'opportunité de découvrir toute la machine Hollywoodienne qui dû se déployer dans la conception et la réalisation de certaines scènes clé du film. Un peu à la manière des DVD publiés sous la bannière InfiniFilm, ce mode de visionnement interactif arrête la scène en cours afin de vous faire part des trucages utilisés pour cette dernière, après quoi vous êtes ramené au film. Le hic, c'est que ces capsules sont dépourvues de tout commentaires. Elles ne sont qu'une suite d'images qui défilent au rythme d'une musique techno. Les 2 frères auraient pu y ajouter d leur contribution!
Notons qu'une partie ROM vient compléter cette édition : événements Web (qui ont déjà eut lieu mais dont la transcription est disponible), Are You The One? (un quiz interactif), l'habituelle comparaison entre le script original et le résultat final agrémentée cette fois par les scénarimages, Alternate Realities (7 articles qui traitent de différents aspects de la réalisation dont 2 sont accessibles uniquement via une connexion Internet), Do You Know Kung Fu? (un accès direct à 6 scènes du film), le site Web original (via lequel un écran de veille est accessible), 6 bandes-annonce d'autres films futuristes et le code caractéristique de The Matrix (une curiosité, sans plus).



Conclusion
L'image souffre légèrement de défauts liés à la compression numérique, mais la bande-son explosive et la variété des suppléments ici offerts nous font vite oublier cette anomalie. Dépourvu de galerie d'images et de scènes retranchées au montage, il serait néanmoins injuste de reprocher quoi que ce soit à cette édition auquelle on a accolé aucune mention dite "de collection"!

___

The Matrix
(réédition avec bande sonore française)
À l'automne 2001, Warner a pris la décision de resortir en DVD certains titres qui, lors de leur parution originale, n'offraient pas de bandes sonores françaises. Parmi ces titres, un des meilleurs vendeurs de l'histoire du DVD: The Matrix.
Examinons les différences entre cette réédition et l'édition originale (critique ci-haut). Précisions d'abord qu'il s'agit essentiellement de la même édition, seules quelques caractéristiques varient. Principal attrait de cette réédition, Warner offre maintenant une bande-son française, celle-ci étant de format Dolby Digital 5.1. Les doublages n'ont généralement pas l'impact d'un mixage original; trop souvent les voix étouffent la profondeur de la bande sonore et les sons ambiants. Cependant, certains doublages sont mieux intégrés que d'autres, celui de The Matrix se range dans la catégorie de ceux bien fait. Ce dernier reproduit merveilleusement bien l'esprit de la bande-son originale (oscarisée en 2000). Les voix sont justement intégrés, sans trop se loger en avant du champ sonore, ni détenir une trop forte présence.
Lors de la production de l'édition originale de The Matrix en 1999, Warner n'avait pas prévu l'inclusion d'une bande sonore francophone. L'édition fut donc dévoloppée avec l'idée que seule une bande sonore anglaise serait offerte, cela ayant évidemment laissé plus de place aux nombreux suppléments. Lorsque Warner a décidé de réoffrir The Matrix à l'automne 2001, il ont dû composer avec les décisions prises dans le passé. Produire une nouvelle édition aurait été simplement trop onéreux. En incluant la bande sonore française (Dolby Digital 5.1), il a fallu, faute d'espace, supprimer certains suppléments offerts sur l'édition originale.
Ainsi donc sont absents de cette réédition la partie ROM (jeu questionnaire, scénario/scénarimages, site Internet, etc.) et le segment What is the Concept? (11:25 minutes, accessible sur l'édition originale via une pilule rouge dissimulée dans un des menus). Heuseusement, ont été conservé les documentaires Making The Matrix, What is Bullet Time? et les deux pistes de commentaires audio.
Le boîtier, tout en français, de cette réédition indique clairement les suppléments inclus. Les suppléments supprimés ne sont pas mentionnés ce qui n'induira personne en erreur.
Warner corrige, avec cette réédition, un irritant majeur pour les francophones d'Amérique du Nord. Enfin, The Matrix peut être écouté en français. Nous avons toutefois une réserve: puisqu'il s'agit d'une réédition destinée exclusivement au marché francophone, pourquoi ne pas avoir supprimé la bande sonore anglaise de cette réédition? Ceci aurait libéré l'espace pour inclure tous les suppléments. De toute façon, l'édition originale (anglaise uniquement) restera sur le marché, le consommateur conserve son pouvoir de choisir.
À notre avis, il n'est pas souhaitable qu'un studio comme Warner fasse la mise en marché de produit n'offrant pas la bande sonore originale. Cela serait nier les avantages du format DVD qui permettent l'inclusion de plusieurs bandes-son et segmenterais le marché en deux produits comme cela se fait en VHS. Toutefois, cette réédition est un cas spécial qui vise à corriger un impair. Nous croyons que ceux qui acheteront ce produit le feront justement dût de la présence du français. Par contre on peut supposer que Warner ne veut pas déroger à une politique où la bande sonore originale est toujours offerte.
Malgré tout, il serait injuste et inapproprié de ne pas souligner l'effort que Warner Canada déploie avec cette présente édition. Warner corrige une situation qui était tout a fait inacceptable. Il ne reste plus qu'à espérer que cette initiative inspirera d'autres studios/éditeurs...



Qualité vidéo:
3,8/5

Qualité audio:
4,1/5

Suppléments:
4,0/5

Rapport qualité/prix:
4,1/5

Note finale:
3,3/5
Auteur: Sylvain Bourdon

Date de publication: 2001-08-14

Système utilisé pour cette critique: Téléviseur NTSC 4:3 RCA ColorTrak, Récepteur Denon AVR-2800, Lecteur Denon DVD-1500, enceintes Nuance / Energy, câbles Monster Cable

Le film

Titre original:
Matrix, The

Année de sortie:
1999

Pays:

Genre:

Durée:
136 minutes

Réalisateur (s):

Acteur (s):

Le DVD / Blu-ray

Pochette/couverture:

Distributeur:
Warner Bros.

Produit:
DVD

Nombre de disque:
1 DVD-9 (simple face, double couche)

Format d'image:
2.35:1

Transfert 16:9:
Oui

Certification THX:
Non

Bande(s)-son:
Anglaise Dolby Digital 5.1
Française Dolby Digital 5.1

Sous-titres:
Anglais

Suppéments:
Documentaires, piste de commentaires audio, trame sonore isolée et commentée, filmographie, notes de production, bandes-annonce, suppléments ROM

Date de parution:
1999-09-21

Si vous avez aimé...